defibruit | Coeur en émoi

Articles avec le tag ‘bruit’

 
“Parle si tu as des mots plus forts que le silence, ou garde le silence”   (EURIPIDE)
 
 
 

On ne perçoit pas le silence à sa juste valeur.
Les citadins, habitués aux turbulences de la ville, supportent difficilement le silence de la campagne ou ce qu’il en reste…
L’inverse est aussi vrai !
Force est de reconnaitre que certains silences sont mortifères.
Ce qui est vraiment paradoxal, c’est que le silence ne peut être apprécié que si un petit bruit à peine inaudible nous le fait révéler ! Goûter au silence, c’est déjà un signe de bonne écoute. On peut écouter le silence et le savourer.
Le silence a ses propres règles. Des endroits lui sont réservés et là, c’est le bruit qui devient insolite et parfois appréciable ! Le silence est synonyme de calme, de repos et de détente. C’est le domaine privilégié des malades, des penseurs et autres. Il est par essence le refuge des ascètes à la recherche de la spiritualité par l’affranchissement de l’esprit et la mortification des sens.
 
On attribue au jour, les tumultes de l’activité corporelle sous la bienveillante chaleur du soleil. La nuit, quant à elle, abrite nos soupirs et apaise la surexcitation de nos neurones sous la sérénité de la douce lune…
Cette intermittence du jour et de la nuit, du travail et du répit permet au corps et à l’esprit de se ressourcer pour un regain de vitalité salutaire. Appartenant au monde des ténèbres, le silence est parfois très recherché dans le monde de la lumière. La musique classique ou le jazz ne se savourent que dans un silence quasi religieux ! Écouter la psalmodie des Saints versets du Coran ne doit se faire que dans un silence sacré et profond…
 
L’absence du bruit n’est pas révélateur du silence. Aussi drôle que cela puisse paraître, le silence, ça s’écoute avec ses différentes intensités ! Si le décibel est l’unité du bruit acoustique, on doit forcément trouver l’unité qui nous permettra de mesurer l’étendue du silence ! Il y a des amoureux du silence. Les bruits de la nature, favorisent la délectation dans le silence. Le silence absolu est terrifiant. C’est cette dualité bruit-silence qui fait le charme du silence et le met en exergue. Le silence naturel est nécessaire à la méditation et à la profonde réflexion…
Savoir écouter le silence, c’est être en parfait équilibre avec soi-même. Cette paix intérieure, est la résultante d’une introspection minutieuse, réfléchie et pondérée. Pour se reposer, l’homme pense automatiquement à son corps et oublie son esprit ! Si le bruit est un stimulant nécessaire à toute activité, le silence est un bon sédatif…
 
Le silence de l’inquiétude traduit le manque d’être de l’attente.
Le silence de l’ennui est ce vide en manque d’occupation.
 
Les grandes douleurs sont muettes. Le silence du désespoir est, ce naufrage intérieur où le sens d’exister du monde s’effondre.
Le silence de la paix intérieure est celui qui s’oppose à la confusion et aux tourments.
 
Il y a des silences qui parlent…
 
Il y a le silence ésotérique volontaire qui répond d’une certaine manière à l’attente du profane. Le Porteur de vérité lui, se tait car il sait que le mystère des mots passe par l’initiation. Dans le silence de la méditation, le silence devient parfois absence.
 
Utiliser la parole pour décrire le silence est paradoxal !
 
L’homme a appris à utiliser le silence pour communiquer.
Dans une partition, le soupir indique un silence. La valse des saisons alterne la naissance, la vie, la vieillesse et la mort. Le nouveau-né arrive par un bruit, son premier cri et n’en finira pas de faire du bruit jusqu’à son dernier râle ! Et c’est dans le silence qu’il s’en ira !
 
Les silences du sage sont le résultat d’un long apprentissage.
C’est quand il se tait qu’il parle.
Le sot parle à longueur de journée inconscient des torts qu’il occasionne à lui-même et à autrui. La méditation est à l’âme ce que l’éloquence est au corps.
 

Il y a :
 
un silence prudent,
un silence trompeur.
un silence perfide.
un silence moqueur
Un silence spirituel
un silence stupide.
Un silence d’approbation
un silence de mépris.
Un silence d’humeur.
Un silence de politique.
Un silence Oppressant.
Un silence révélateur
Un silence pudique.
un silence pleutre.
un silence consentant.
un silence Interrogateur.
un silence accablant.
un silence timoré.

 
1. Le silence est prudent quand on sait se taire à propos. C’est le silence des politiques et des diplomates.
 
2. Le silence est trompeur, quand on se tait en faisant le niais ou l’incrédule pour mieux surprendre ou induire en erreur, ceux qui nous croient ignorants de la réalité exacte des faits.
 
3. Le silence perfide est un silence de complaisance qui consiste à écouter sans contredire ceux à qui on veut plaire.
 
4. Le silence moqueur est un masque affecté qui se délecte du malheur et/ou sottises des autres sans aucune considération pour leurs honneurs ou leurs dignités.
 
5. Le silence spirituel est le reflet d’une âme apaisée dans un profond contentement de soi.
 
6. Le silence stupide, est le signe d’une grande vanité. Il apparaît lors d’une déconvenue ou d’une décontenance flagrante.
 
7. Le silence d’approbation marque le consentement qu’on donne à notre interlocuteur pour lui témoigner par quelques signes extérieurs qu’on approuve aveuglément tout.
 
8. Le silence de mépris est réservé à tous ceux à qui, nous ne daignons pas répondre et à qui nous opposons froideur et fierté !
 
9. Le silence d’humeur est un silence de caprices. L’intéressé ne parle que selon son bon vouloir et ses intérêts !
 
10. Le silence politique est celui de la circonspection et de l’habilité discursive. Il ne répond jamais clairement et utilise tous les moyens détournés pour vous offrir sa propre vérité avec toutes les ficelles du bonimenteur.
 
11.Un silence oppressant, est le résultat d’une attente dont on ne connait pas la finalité et où le temps semble éternel. C’est un silence d’inquiétude et de désarroi…
 
12.Un silence révélateur est un silence éloquent. C’est le cas du coupable confondu qui se terre dans un silence qui l’accable et le condamne.
 
13.Un silence pudique, c’est un silence de vertu. Il est pudibond et réservé. Il est proche du consentement.
 
14.Un silence pleutre, c’est le silence des poltrons et des goujats. Il affiche la soumission et la rémission dans une posture avilissante.
 
15.Un silence consentant. (qui ne dit mot consent) C’est un silence complice et servile.
 
16.Un silence interrogateur, est un silence lourd et menaçant. C’est une inquisition silencieuse.
 
17.Un silence accablant, est un silence occasionné par une gêne ou une indisposition morale devant des faits accusateurs et/ou troublants.
 
18.Un silence timoré. C’est le silence des faibles et des timides. Il traduit le malaise et une grande inquiétude. C’est le silence de la fragilité.

 
 
Allah le Très Haut aime, que l’on observe le silence dans trois cas :
 
– Durant la lecture du Saint Coran.
– Durant les funérailles.
– Durant le djihad.(au combat)
 
Pour commander, il faut d’abord apprendre à obéir.
Pour agir, il faut surtout demeurer immobile.
Enfin pour parler, l’essentiel est de savoir se taire !

 
Lieux de prédilection du silence :
 
– La nature sauvage et la traditionnelle campagne.
– Les hôpitaux, les asiles et les hospices.
– Les lieux du culte.
– Les cimetières et autres lieux funéraires.
– Les bibliothèques nationales.
– Les lieux consacrés à la méditation.
– Le monde de la musique classique.
 
 
Tout ce qui est sur ce site est de mon cru et donc ma propriété. Dans le cas contraire, je signale clairement la source. Ce travail me demande du temps et des efforts. En cas de recopie ou d’emprunt, veuillez respecter le travail de l’auteur en mentionnant le site : “goutdemiel.net” et c’est la moindre des politesses !
 
Ps: si des images ou photos posent problème, contactez-moi. Merci
 

Vu 15403 fois par 3912 visiteurs

Article trouvé sur le Net. Auteur inconnu…
Titre et mise en page : goutdemiel
 
 
Attention, ça gaze !
 
 
1) Qu’est ce que le pet, quelle est sa composition?
 
Du latin flatus  qui signifie : souffle !
Il est chimiquement composé de nombreux gaz et expulsé par l’anus. Pour partie, il est composé de l’air que nous expirons, pratiquement uniquement d’azote et de gaz carbonique, l’organisme absorbant l’oxygène et les gaz produits par la réaction chimique entre l’acide gastrique, les fluides intestinaux et la flore microbienne produisent eux du dioxyde de carbone, de l’hydrogène et du méthane.
 
2) Pourquoi les pets sentent-ils mauvais ?😀
 
L’odeur des pets provient du mélange de petite quantité de sulfure d’hydrogène et de soufre. Plus il y a de soufre dans votre alimentation, plus les bactéries de votre intestin vont produire de gaz et plus vos pets seront puants….

Des aliments comme l’oignon, le choux fleur, les œufs, les champignons, sont reconnus pour être ceux qui produisent les pets le plus infects. Les haricots, par exemple produisent une grande quantité de pets pas nécessairement malodorants
 
3) Pourquoi les pets font-ils du bruit ?
 
Les bruits sont produits par l’ouverture anale. Le bruit dépend de la vitesse de l’expulsion des gaz et de l’étroitesse de l’ouverture des muscles du sphincter anal.
 
4) Combien de pets produit une personne normale ?
 
En moyenne, une personne produit environ un litre de pet par jour, ce qui donne à peu près 14 pets quotidiens. Il vous sera sûrement difficile d’évaluer le volume de vos pets quotidiens, mais vous pouvez évaluer le nombre de pets que vous lâchez tous les jours. Faites une petite expérience scientifique :
notez scrupuleusement tout ce que vous mangez et le nombre de “caisses” que vous lâchez allègrement tous les jours. Prenez alors note de l’odeur de vos pets (l’odeur de nos propres pets ne nous dérange pas…étonnant non ?) et vous découvrirez alors la relation entre l’odeur et votre nourriture du jour.
 
5) Combien de temps faut-il pour que l’odeur de vos pets arrive jusqu’aux narines de vos victimes innocentes ?
 
Cela dépend des conditions atmosphériques, de l’humidité, de la vitesse du vent et de la distance entre les personnes. Les pets se diluent dans l’air et cette dilution diminue leur potentiel nauséabond.
 
Mais il y a des cas particuliers :
 
Quand le pet est lâché dans un espace réduit et sans ouverture comme un ascenseur, une petite pièce, dans une voiture ou sous les draps, parce que ces conditions limitent la quantité de diluant (l’air) et le pet va rester dans une concentration qui permettra sa perception plus longtemps jusqu’à ce qu’il se condense sur les murs.
 
6) Est-il exact que certaines personnes ne pètent jamais ?
 
Faux ! Toute entité vivante pète. Certaines personnes, particulièrement vengeresses pètent encore quelques heures après leur mort.
 
7) Les hommes pètent-ils plus que les femmes ?😉
 
Faux ! Les femmes pètent autant que les hommes (pet de femme infâme), la différence c’est que les hommes en sont fiers ?!
 
8) Quel est le moment le plus propice aux pets ?
 
Le matin au moment du réveil, on appelle cela la “Cantate du matin” ou allegro ma non troppo . Si une personne en se levant va aux toilettes et force un bon coup, on peut entendre le pet dans toute la maison !!!!!!!
 
9) Est-ce que les haricots font plus péter ?
 
Le haricot contient des sucres que les humains ne peuvent digérer. Quand ces sucres arrivent à nos intestins, les bactéries les “bouffent” et en font des gaz. D’autres aliments qui produisent les pets sont, le maïs, le poivre, le chou, le lait et …le vin. Ces aliments sont dits “carminatifs”.
 
10) Le rôt n’est-il rien d’autre qu’un pet qui s’est trompé de porte de sortie ?
 
Non ! La phrase “le rôt n’est qu’un pet qui a pris l’ascenseur ou le poème” un rôt bien lancé, n’est qu’un pet fatigué qui n’a pu arriver jusqu’à “la sortie” tout cela n’est que du folklore. Le rôt vient de l’estomac et possède une composition chimique différente de celle du pet. Les pets contiennent moins d’air d’origine atmosphérique et plus de gaz produits par la flore microbienne.
 
11) Et les pets que nous retenons où vont-ils ?
 
Combien de fois vous êtes-vous retenus de “larguer une caisse” ? En vous promettant de lâcher à la première bonne occasion et avez-vous découvert plus tard que ce salaud avait disparu ? S’est-il transformé en “louffe ” inodore et silencieuse ? A-t-il été absorbé par la circulation sanguine?
Que lui est-il arrivé, mdrrr ? Tous les médecins s’accordent à dire que le pet ne s’est ni “faufilé” ni n’a été absorbé. Il revient tout simplement dans les intestins et revient plus tard. Cela confirme que les pets ne disparaissent pas, ils sont tout simplement en retard…
 
12) Est-il possible d’enflammer un pet ?
 
La réponse est oui !!!  Normalement les pets renferment du méthane et de l’hydrogène, gaz inflammables. C’est pour cela que vous devez faire gaffe avant d’essayer d’enflammer un pet. La flamme produite peut faire un rétro, et les vêtements ou tout ce qui est autour de vous peut prendre feu.Près de 25% des personnes qui en ont fait l’expérience se sont brûlés les fesses. Et bien que la flamme bleue que produisent les pets soit un spectacle inoubliable, chers amis, je vous recommande de ne pas essayer ou alors vous saurez ce que signifie l’expression “péter le feu”😛
 
 

Vu 9024 fois par 2456 visiteurs

Au fil des jours
septembre 2019
D L M M J V S
« Mar    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  
Articles récents
Commentaires récents
  • Własny zespoł weselny 23 février 2017
    Myślicie, że nadal jest taki duży popyt na usługi zespołów weselnych? W tej branży można się spokojnie utrzymać przez cały rok czy tylko sezonowo? Jakie jest Wasze zdanie? Znacie może jakiś zespół, który ciągle ma zlecenia?
Total Petition Signatures
  • Rebaptisation du centre culturel de Baraki au nom de Guettaf AbdAllah: 52