A toi ma mie…

Je vois dans tes yeux noirs
l’espoir…
Je sens dans ton cœur
la peur…
et dans ton regard
hagard
cette lueur
qui s’efface…
Et ce sourire
malicieux, subtil
et fugace…

Ton doux parfum sublime
et tenace
s’insinue dans mon esprit
épris
par l’effluve du musc
de l’encens
et de la myrrhe…

Oniriques pensées
d’un rêve insensé
diffuses
dans mon cœur
en pleurs…

A toi ma nymphe et ma muse
que mon cœur
vient d’élire
laisse moi te dire
dans mes délires
sans anathèmes
tous mes je t’aime !

Vu 31649 fois par 9316 visiteurs

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.