Lueur…

Pensivement la mer s’étale
vers cette lueur au lointain
où l’infini se désaltère
dans l’immensité du vide !
Oh, mer ! De ton bleu cristallin
fuyant vers des horizons incertains
j’écris sur les rides de mon cœur
mon chagrin et mon désespoir…
Ton nuage s’est crispé
sous mon ciel fiévreux
arrosant de ses larmes amères
les fleurs fanées de mon espoir…
Ton regard traverse ma nuit
La lune s’accroupit
sous le firmament velouté.
J’entends les frémissements du temps
qui s’assoupit sur la marche des siècles…
Ton sourire fascine le jour.
Je me réveille. tu es là !
Le soleil honore la lune…

Vu 12521 fois par 4161 visiteurs

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.