defitendresse | Coeur en émoi

Articles avec le tag ‘tendresse’

Et passe le temps de nos amours
De nos chagrins, de nos douleurs muettes
les refrains de nos confidences
Et les chansons de nos plus beaux jours
sur un air de fête
on s’amuse et on danse
l’espace d’une musique qui passait…

J’aimais tant me reposer à l’ombre
de tes cheveux sombres
sous le mascara de tes cils
et sentir le nirvana dans la douceur
de ce corps gracile  
au rythme de ton coeur
l’espace d’un battement qui passait…

Je fredonne ton nom à mi-voix
avec amour, avec tendresse
sous le crépuscule qui s’effaçait
un clair de lune renvoie
l’éclat des étoiles en liesse
sous un ciel à peine froissé
l’espace d’une nuit qui passait…

Non, je n’ai jamais oublié
la fougue de nos étreintes
les morsures et les meurtrissures
fragile page d’un amour publié
sur les rides d’une passion éteinte
par le poids des années qui rassure
l’espace d’un amour qui passait…

Vu 23954 fois par 4578 visiteurs

Un homme très pauvre vivait avec son épouse.

Un jour, son épouse qui avait de très longs et beaux cheveux, lui

demanda de lui acheter un peigne car elle ne parvenait pas à les coiffer.

L’homme, très désolé, lui dit qu’il n’avait même pas

assez d’argent pour réparer le bracelet de sa montre qu’il venait

de casser. Émue elle aussi, elle n’insista pas…

L’homme alla à son travail en passant chez l’horloger.

Il lui revendit sa montre abîmée à bas prix et s’en alla

acheter un peigne pour son épouse.

Le soir, il revint à la maison, le peigne dans la main,

prêt à l’offrir à sa femme. Il fut très surpris lorsqu’il vit que son

épouse s’était coupée les cheveux très courts… comment disait-il ?

Le sourire aux lèvres, elle lui dit :

– ” Je les ai vendus et regarde ce que je viens d’acheter

en lui montrant le nouveau bracelet pour montre qu’elle tenait à la main ! “

– “Ô, disait-il en lui montrant le peigne !”

Des larmes coulèrent simultanément de leurs yeux,

non pas pour l’inutilité de leur acte, mais pour la réciprocité de leur amour…..

Vu 11745 fois par 3034 visiteurs

Premiers cris, premiers pleurs…
J’ai pleuré, tu as pleuré…
Ô mère !
J’ai trouvé ta bénédiction dans ton sourire
si radieux, si sublime…
Porte de toutes mes espérances
Ô mère !
Ton affection, ta tendresse, tes inquiétudes
et la douceur de tes caresses
O mère !

Ô source du paradis, Eden de notre enfance
Tu es le chant profond d’un amour maternel
Tu es la mémoire de notre tendre jouvence
et la mémorable image d’un souvenir éternel

Ô merveilleuse complice de nos jeux innocents
Tu jubilais dès que je balbutiai le mot “papa”
et tu couvais d’instinct notre premier frisson
Tu étais bien heureuse devant mes petits pas…

Sous tes ailes protectrices, j’ai grandi
et sous la vigilance de ton œil averti
j’ai franchi les limites de l’inconnu…
Ô ma tendre amie !

Pardonne ma fougue et mes emportements !
Laisse-moi sentir la douceur de ces mains
si rugueuses…

Pardonne mes oublis et mon insouciance
et mes colères sans lendemain
Ô douce mère…

Vu 8061 fois par 2321 visiteurs

Au fil des jours
octobre 2018
D L M M J V S
« Mar    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
Articles récents
Slideshow
  • Własny zespoł weselny 23 février 2017
    Myślicie, że nadal jest taki duży popyt na usługi zespołów weselnych? W tej branży można się spokojnie utrzymać przez cały rok czy tylko sezonowo? Jakie jest Wasze zdanie? Znacie może jakiś zespół, który ciągle ma zlecenia?
Total Petition Signatures
  • Rebaptisation du centre culturel de Baraki au nom de Guettaf AbdAllah: 52