defiroi | Coeur en émoi

Articles avec le tag ‘roi’

La mission apologétique du Messager d’Allah

Les premiers adeptes
Le Messager d’Allah commença son prosélytisme avec les membres de sa famille et ses intimes.
– La première femme à embrasser l’islam fut son épouse Khadidja.
– Le premier enfant fut son cousin Ali.
– Le premier esclave libéré fut Zayd.
– Le premier homme libre à embrasser l’islam, était Abou Bakr Essediq.

Premières prédications publiques
Puis le Messager d’Allah dénonça ouvertement l’idolâtrie.
Qoreïch réalisa qu’il attirait de plus en plus de fidèles parmi les pauvres ce qui représentait une menace à ses croyances et à sa prospérité.  Une guerre ouverte, ne pouvait pas servir ses intérêts. L’unité du clan était primordiale. Ils décidèrent d’attendre le moment propice. De toute façon, le clan Hashim, s’opposerait à toute velléité agressive…

1/La guerre psychologique
Les polythéistes de Qoreïch utilisèrent la moquerie, la raillerie et la dérision pour essayer de dissuader les plus faibles.  Son oncle Abou Talib lui conseilla alors de laisser tomber son prêche afin de ne pas compromettre sa sécurité et celle de son clan mais Mohammed lui dit :
« Ô mon oncle, je jure par Allah que même s’ils déposaient le soleil dans ma main droite et la lune dans main gauche pour me faire renoncer à cette affaire, je n’y renoncerais jamais, jusqu’à ce que Allah la fasse triompher ou que j’y perde la vie. »

La tension augmenta dans la cité…

2/La persécution des plus pauvres.  
Les quatre premières années, les convertis provenaient surtout de milieux pauvres et étaient incapables de se défendre.

Le refuge abyssin
Le Messager d’Allah invita tous ceux qui le pouvaient à émigrer en Abyssinie. (Éthiopie) Le chrétien Négus était un roi juste et pieux.

Cette alliance avec une puissance étrangère irrita davantage Qoreïch. Ils demandèrent au Négus d’extrader ces musulmans.

Adorant le même Dieu que les musulmans, le Négus ne put retenir ses larmes, en écoutant la récitation de quelques versets du Coran relatifs à la vierge Marie. Il dit :
« En vérité, cela provient de la même source que ce que Jésus a apporté. »

===> Après les persécutions et l’exil forcé,  Qoreïch proposa au Messager d’Allah un deal.

3/La corruption
Le Messager d’Allah
devait disaient-ils inclure leurs divinités dans sa nouvelle religion et ainsi leur permettre à tous de se convertir ! Eux en retour, feraient de Lui un roi, s’il consentait à ménager un peu leurs idoles.

4/Le blocus économique
Devant l’obstination du Messager d’Allah, l’oligarchie mecquoise décida d’imposer un blocus économique des plus sévères contre tout le clan des Hashim. Ce boycott dura trois ans.

Premières alliances
– Le premier serment d’Aqaba
Premier ambassadeur à Yathrib (Médine) Mous’ab ibn ‘Omayr.
– Le deuxième serment d’Aqaba
El ansars jurèrent de le défendre comme s’ils devaient défendre leur propre vie, celles de leurs épouses et de leurs enfants. « C’est  le Serment de la guerre »

L’émigration vers Médine (L’Hégire)
Les ansars invitèrent le Messager d’Allah à venir s’installer à Yathrib (Médine), c’est la Hidjra ! Les musulmans sortirent discrètement de la Mecque et entreprirent le voyage jusqu’à Yathrib.

Confiscations des biens de tous les émigrés
Qoreich s’empresse de confisquer et de saisir tous les biens des musulmans qui avaient émigrer à Médine avec le Messager d’Allah et les a déchus de tous leurs droits…

5/Les coalisés lancent un appel au meurtre
La mort d’Abou Talib a fragilisé la position sociale du Messager d’Allah.Qoreïch décida finalement de supprimer Mohammed.

6/Le lynchage
De jeunes hommes, choisis parmi différents clans, devaient lui porter chacun un coup mortel. Ainsi, son sang se retrouverait sur chacun d’entre eux. Le clan des Hashim ne pourrait exiger le prix du sang de toutes les tribus incriminées ni les combattre.

Cette façon d’agir il y a plus de quatorze siècles était sans précédent !

Certains affirment qu’au 18eme siècle, aux Etats-Unis le juge de paix William Lynch, pas très convaincu de la justice de l’époque, décida d’utiliser une autre forme plus expéditive ! On arrête le suspect, un procès sommaire et une « exécution collective » en bonne et due forme ! Vite et bien…

===> De son nom, serait né le mot lynchage concernant « le meurtre collectif » mais Qoreich sous l’inspiration diabolique de Abou Djahl, l’avait bel et bien devancé de plusieurs siècles déjà…

Vu 32581 fois par 4642 visiteurs

Il y a bien longtemps, dans une contrée lointaine, vivait un roi qui veillait jalousement à la sérénité de ses sujets et à leur bien être…
La vie s’écoulait ainsi paisiblement dans le royaume, sans le moindre petit souci…
Les gens étaient heureux et la routine suivait son petit bonhomme de chemin…

Puis un jour un inconnu s’installa dans le royaume…
Les gens peu à peu l’adoptèrent et il devint familier aux alentours…
Les nouvelles parvinrent au palais !
Le roi demanda à son chef de la police,  un rapport sur cet étranger !
Il craignait qu’il ne vint à troubler l’ordre établi !
– Sire, dit le chef de la police, cet étranger semble en règle et se comporte décemment !
Il a même été adopté par la population. Il est très estimé, par son entourage !
– Aucun vice, s’écria le roi ! C’est inconcevable…
– Si, Monseigneur ! Il y a quand même, un fait assez troublant !
– Raconte dit le roi, je t’écoute !
– Messire, cet homme est riche, très riche même ! Il n’a jamais travaillé ou même levé le petit doigt en ce sens !
– Bizarre dit le roi, bizarre ! Je veux le voir demain, à la première heure. Il y a du louche quelque part !

Le roi scrutait attentivement l’homme que l’on venait d’introduire, dans son salon particulier ! Il semblait, en effet, très sûr de lui et n’a à aucun moment montré des signes d’inquiétudes ! Son visage était affable et il souriait tout le temps !
– Approche, lui dit-il ! Voilà déjà un certain temps que tu es parmi nous !
– Or, il semblerait que tu mènes une vie de prince et sans fournir le moindre petit effort ! Comment expliques-tu cela ?
– Majesté, je suis un homme qui vit du fruit de son propre labeur ! Et je n’ai jamais manqué de quoi que ce soit !
– Expliques-toi ! De quel labeur, parles-tu ?
– Altesse, mon travail consiste à parier et ainsi à chaque fois, je m’en sors avec une somme d’argent assez substantielle ! Je ne sais rien faire d’autre !
– Soit, dit le roi ! Mais tu ne peux gagner à tous les coups ! Impossible !
– Oh, Monseigneur, je gagne à tous les coups et je peux le prouver !
– Comment, dit le roi, interloqué ! Prouve-le !
– Messire, voulez-vous parier avec moi ?
– Sur quoi, dit le roi, intrigué !
– Voilà dit l’homme, je parie dix pièces d’or que vous portez comme sous-vêtement, un caleçon rayé, aux couleur de l’arc-en-ciel !
– Oh, la belle affaire, dit le roi ravi de l’aubaine, affaire conclue mon brave !
– Je n’ai jamais porté de ma vie durant de vêtement aussi ridicule ! Mon caleçon est de couleur blanche !
– Je n’en disconviens pas, Seigneur mais encore faut-il le prouver !
– Quoi, dit le roi ! Tu mettrais ma parole en doute ?
– Non, Messire mais un pari est un pari ! Je veux voir le caleçon car je n’ai jamais perdu un pari !
– Effectivement, tu dis vrai ! Un pari est un pari ! Voilà, tu vois bien que mon caleçon est blanc comme neige, dit-il après avoir ôté sa tunique ! Tu as perdu, mon brave !
– Pas encore Seigneur ! Et l’homme se retira promptement pour revenir un instant après avec une autre personne qui attendait dans l’antichambre…
-Regarde lui dit-il, je t’avais bien promis que je laisserai le roi en caleçon…
-Tu me dois donc, cent pièces d’argent ! Et le monsieur s’exécuta sous les yeux effarés du roi, qui ne put prononcer mot !
– Voyez-vous Messire, je ne perds jamais un pari ! Pour dix pièces d’or, j’en gagne cent !
– Je reconnais, mon brave que tu as du cran et que la fortune sourit aux audacieux !
Voilà encore cent pièces d’or de ma part, pour ton audace !
– Ils sortirent sous l’œil amusé du roi !

Moralité :

La fortune sourit aux audacieux !

Vu 15964 fois par 3562 visiteurs

Au fil des jours
décembre 2018
D L M M J V S
« Mar    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Articles récents
  • Własny zespoł weselny 23 février 2017
    Myślicie, że nadal jest taki duży popyt na usługi zespołów weselnych? W tej branży można się spokojnie utrzymać przez cały rok czy tylko sezonowo? Jakie jest Wasze zdanie? Znacie może jakiś zespół, który ciągle ma zlecenia?
Total Petition Signatures
  • Rebaptisation du centre culturel de Baraki au nom de Guettaf AbdAllah: 52