defiprintemps | Coeur en émoi

Articles avec le tag ‘printemps’

Ma vie, c’est comme un doux nuage à l’horizon de tes printemps !

Je suis le zéphyr de tes espérances et la brise matinale de tes espoirs…

Je suis le sourire radieux sur les cimes hautaines et la caresse du vent sur ta chevelure si soyeuse…

Je suis cette chaleur réconfortante contre laquelle se blottirait le petit oisillon apeuré sur les sentiers d’un hiver rigoureux…

Je suis cette lueur sur les rivages d’une mer apaisée où les mouettes viennent jouer avec nonchalance…

Tu es cette fabuleuse sirène sous les flots des océans qui fait chavirer les navires et les cœurs des hommes subjugués par l’ivresse de ton charme enivrant…

Tu es la délicatesse de cette fleur qui étale ses pétales dans la floraison des saisons…

Tu es la femme et le baume de toutes les blessures que ton sourire narquois guérit…

Tu es ce songe mirifique qui séduit les cœurs désespérés dans la moiteur d’une longue nuit hivernale…

Donne-moi ta main !

Viens, allons ensemble vers l’île des mille promesses !
L’île des illusions perdues, le refuge des amours naissantes…

Viens…

 

 

Vu 39813 fois par 9313 visiteurs

 
Dans sa petite ballade bucolique
à travers les près et les champs
la nature frissonnante et pudique
va préparer le retour du printemps
 
Tapie sous l’herbe, le fraisier
tricote le stolon de sa branche
à l’ombre de ce vieux merisier
où s’étire l’indolente pervenche
 
Le muguet odorant, fleur fétiche
de ses mille clochettes, pavoise
La jacinthe le nargue et s’affiche
de sa hampe étoilée qui le toise…
 
Des massifs, pointe la blanche vergerette
fière de ses très jolies feuilles étalées
sous l’œil amusé des cœurs de Jeannette
et de la séduisante floraison de l’azalée
 
Sautant par dessus les murs,l’Aubriète
étale au soleil ses belles fleurs irisées
Le vent en passant, sur les pâquerettes
laisse sa trace sur ses pétales brisées
 
Les jolis cœurs d’amour de l’Oxalis
supplie Mars de venir honorer la terre
ne m’oubliez pas, leur dit le myosotis
au printemps qui étale son tapis vert.
 
 

Vu 29324 fois par 5658 visiteurs

 
Je voudrais pour toi, construire sur la plage
sous les regards des barques près du petit port
un palais de rêve avec de si jolis coquillages
où le murmure des vagues caressera ton corps
 
Les mouettes dociles, iront au gré du zéphir
célébrer le printemps de notre amour naissant
L’albatros indolent regardera le temps s’enfuir
sur les lueurs opales d’un couchant rougissant
 
La mer éblouie par la splendeur de ton visage
est bercée par ton chant à l’ombre du gourbet
Le ressac sur les galets polis près du rivage
traçait sur l’écume le fil de tes pas embourbés
 
La dune évasive regarde cette immense étendue d’eau
La lune rieuse de son flot argenté dissipe ton ennui
La passion vers son île, nous emporte sur son radeau
Douce effusion complice, dès la tombée de la nuit…
 
Nous irons dans la féérie des profondeurs abyssales
loin des regards envieux, dans cette eau cristalline
Au rythme de la clepsydre s’écoule l’éternité virginale
où nous goûterons à la frénésie de cette union divine…
 
Sur les ailes de mon inspiration de l’aurore vermeille
embaumée du parfum de rosée dans les mystères du bonheur
Tu es le délice des sens, ma sublime image et ma merveille
Les étoiles jouent sur les flots de tes jolis yeux rieurs.
 
 

Vu 21680 fois par 3906 visiteurs

La pluie se déverse
de plus en plus fort
en averse
encore et…encore
sur l’aurore de ta jeunesse…
 
La pluie sème
les épis de l’amour
qui germent
toujours et…toujours
dans les cœurs qui s’aiment…
 
La pluie caresse
de ses fils dorés
les jolies tresses
de mon adorée…mon adorée
et adorable petite princesse…
 
La pluie s’arrête.
De ses doigts argentés
la nature en fête
se met à chanter…à chanter
la verdure qu’elle vient d’enfanter…
 
 

Vu 17425 fois par 3642 visiteurs

Douce colombe d’un été
Apporte sous le vent alizé
et l’écume des vagues brisées
ta douceur à ce cœur irrité
 
Douce colombe d’un automne
Adoucit sous la brise d’un soir
sur les feuilles du désespoir
les soupirs d’un cœur monotone
 
Douce colombe d’un hiver
Réchauffe dans le Mistral
de ton nid aux couleurs pâles
un cœur perdu dans cet univers
 
Je vois l’hirondelle
déployer ses ailes
pour un doux séjour…
 
Je vois la cigogne
copuler sans vergogne
là bas sur la tour…
 
Les oiseaux font la ronde
et les joies du monde
dans les alentours…
 
Vite ma jolie colombe
tu as bien raison
c’est la belle saison
pour honorer l’amour…
 
Douce colombe du printemps
Chante les belles complaintes
de nos sensuelles étreintes
passées dans la nuit des temps !
 

Vu 18186 fois par 3659 visiteurs

Au fil des jours
décembre 2018
D L M M J V S
« Mar    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Articles récents
  • Własny zespoł weselny 23 février 2017
    Myślicie, że nadal jest taki duży popyt na usługi zespołów weselnych? W tej branży można się spokojnie utrzymać przez cały rok czy tylko sezonowo? Jakie jest Wasze zdanie? Znacie może jakiś zespół, który ciągle ma zlecenia?
Total Petition Signatures
  • Rebaptisation du centre culturel de Baraki au nom de Guettaf AbdAllah: 52