defioffrande | Coeur en émoi

Articles avec le tag ‘offrande’

 
Sable chaud et chaleur torride
Terre interdite et corps avide
 
Sol volcanique et sens dispersés
cœur angoissé et larmes versées
 
limon fertile et récolte austère
L’eau s’écoule, terre en jachère
 
Incandescence et grande décence
Effervescence et finesse des sens
 
Terre en ébullition, piété et ferveur
Grande érudition, aucune saveur
 
Sublime offrande, grand sacrifice
Plaisir des sens, sans aucun vice
 
Rituel de cette chair, cœur épris
Désir amoureux, cœurs meurtris
 
Terre noble profanée, terre d’exil
Terre souillée, intense désir servile
 
Rustre imbu de sa personne
Ignore la rose qui l’affectionne
 
Frustrations, rancœurs fades
Brimée, délaissée, cœur malade
 
Humiliation, douleur à bas prix
réclusion morale dans le mépris
 
Fragrance subtile, fleur fanée
Douceur amicale, nouvelle année
 
Renaissance, regain, vitalité
Amour, désir, sentimentalité
 
Mes mains sont sur tes hanches
ton corps résiste et flanche
 
 

Vu 17391 fois par 4110 visiteurs

 
Ô vent, viens éparpiller de ton souffle vital
l’ombre de mes pensées sur des rives fécondes
loin de cette contrée ténébreusement létale
sous des cieux plus cléments où l’amour abonde !
 
Faut-il que dans les limbes, meure mon espoir
dans ton bonheur qui efface ma douce lumière ?
Faut-il alors souffrir de ce sourire d’un soir
d’été où ton regard juvénile fuit ma prière ?
 
Mon cœur désabusé, dans sa profonde ivresse  
chute du fabuleux trône du royaume de l’amour
et lance au ciel effaré, son cri de détresse
frémissant au rythme de ma douleur à ce jour
 
Euphorie lointaine d’une illusion perfide
ainsi les saisons de nos fragiles émotions
sèment dans le champ de cette terre algide
la vraie chaleur de son intense désolation
 
Véritable joyau dans la solitude d’un cœur
que la douceur d’un amour volatile enivre
La lune scintille en offrande à ce bonheur
pris par la nuit opaque que l’astre délivre!
 
Quel joli rêve que ton doux regard matinal
voile de tendresse pour une tendre romance
telle une offrande que ce sentiment virginal
sacrifié à l’autodafé du déni et du silence.
 
J’attendrais qu’une aube naissante vienne
délivrer l’innocence égarée de ta jouvence
et que l’écho de ces cris te parviennent
serais-tu le Bien qui fait mal à mes sens ?
 
 

Vu 22823 fois par 4293 visiteurs

Au fil des jours
octobre 2018
D L M M J V S
« Mar    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
Articles récents
Slideshow
  • Własny zespoł weselny 23 février 2017
    Myślicie, że nadal jest taki duży popyt na usługi zespołów weselnych? W tej branży można się spokojnie utrzymać przez cały rok czy tylko sezonowo? Jakie jest Wasze zdanie? Znacie może jakiś zespół, który ciągle ma zlecenia?
Total Petition Signatures
  • Rebaptisation du centre culturel de Baraki au nom de Guettaf AbdAllah: 52