defimeurtre | Coeur en émoi

Articles avec le tag ‘meurtre’

Les femmes ne sont pas méchantes
Quand on sait leur parler d’amour
Un rien les charme, les enchante
Et les captive pour toujours
Henri POUPON

 

  • Aileen Carol Wuornos (1956-2002)
    Après une enfance malheureuse elle se prostitue, mais à partir de 1989, encombrée de rancœur et pas bien dans sa tête, elle décide de se venger sur ses clients les plus « violents ». Pendant un peu plus d’un an et jusqu’à ce que les flics fassent main basse sur elle, Wuornos tue au moins 7 hommes. Elle est condamnée à mort en 1992 et exécutée 10 ans plus tard.
  •  

  • Amelia Dyer (1849-1896)
    Surnommée la fermière de bébés. Elle s’occupait à l’époque victorienne (moyennant finances) de bébés illégitimes en attendant de leur trouver des parents adoptifs. On retrouva 7 de ses bébés dans la Tamise (mais il est possible qu’il y eut d’autre victimes). Condamnée à mort et pendue.
  •  

  • Andrea Dworkin (1946–2005)
    Ultra-féministe américaine, ayant décrétée que tous les mâles étaient des violeurs en puissance, elle est décédée avant d’avoir pu réaliser son rêve de vouloir émasculer tous les hommes. (Ouf…)
  • Un philosophe est-il encore un philosophe quand il bande ? Cette douce connerie est signée Andréa Dworkin, monstre ultra féministe qui expliquait carrément qu’un homme pouvait raconter tout de qu’il voulait, quand il était prisonnier de ses pulsions et de ses hormones ce n’était même pas la peine de l’écouter… autrement dit, tout débat avec un homme ne pouvait avoir aucune valeur…
    Elle fit aussi cette ahurissante déclaration : Les relations sexuelles entre un homme et une femme ne sont politiquement acceptables que lorsque le pénis de l’homme est mou.

     

  • Anna Maria Zwanziger (1760-1811)
    Une empoisonneuse en série allemande. Elle mettait de l’arsenic partout (dans la soupe, dans les gâteaux…) Condamnée à mort et guillotinée.
  •  

  • Anna Zingha (1582-1664) :
    Son nom complet est Ngola Mbandi Nzinga Bandi Kia Ngola (qui signifie: la reine dont la flèche trouve toujours le but), on trouve aussi Singha, Jingha. Elle fut reine d’Angola, pendant une trentaine d’années résistant victorieusement aux colonisateurs portugais. A ce titre les africains et les féministes la glorifient en oubliant que cette charmante personne pratiquait les sacrifices humains et le cannibalisme, qu’elle avait fait une loi qui établissait la vulgivaguibilité des femmes,(autrement dit leur mise à disposition entière et complète sans qu’on sollicitent leur avis), et que cette même loi leur enjoignait de se garantir de grossesse, sous peine d’être pilées dans un mortier.(Cité par Sade dans Juliette, 1799)
  •  

    Anna Zingha

     

  • Belle Gunness (1859-?)
    Elle a tué 49 personnes dans une ferme près de Chicago entre 1896 et 1908 : ses différents époux, des ouvriers de la ferme, et des enfants adoptés. La plupart sont morts empoisonnés ou dans d’étranges accidents. Lorsqu’elle a senti qu’on commençait à la soupçonner, elle a fait croire à l’incendie de sa maison et y a placé un corps de femme. La police a finalement compris que le corps n’était pas celui de Belle Gunness mais celle-ci s’était déjà envolée. Disparue de la circulation et jamais retrouvée !
  •  

  • Carol Bundy (1942–2003)
    Cette charmante personne engagea une prostituée pour l’anniversaire de son mari, afin qu’il puisse la trucider pendant qu’elle lui prodiguait une fellation. Auparavant elle avait injecté à mort, poignardé et décapité un de ces amoureux. Morte en prison.
  • Catalina de los Rios (1604-1665)
    Propriétaire terrienne chilienne pendant l’époque coloniale. D’une extrême cruauté envers les personnes sous ses ordres, elle fut accusée et jugée pour le meurtre de 40 d’entre eux.
  •  

  • Catherine de Médicis (1519-1589)
    Elle est responsable (même si l’ordre a été donné par son fils Charles IX) du massacre de la St Barthélemy le 24 août 1572 (3.000 morts à Paris) mais la tuerie s’étendit ensuite en province (sans doute 30.000 morts en tout).
  •  

  • Catherine Deshayes
    Veuve Montvoisin, dite la Voisin (1640–1680) : se livrant à la pratique des messes noires, elle fut mêlée à l’Affaire des poisons, condamnée à mort et brûlée en place de Grève (aujourd’hui place de l’Hôtel-de-Ville)
  •  

  • Catherine Kieu Becker
    Californienne de 48 ans, arrêtée en juillet 2011, pour avoir empoisonné et ligoté à un lit son mari avant de lui trancher le sexe et de le jeter dans un broyeur ménager.
  •  

  • Cathy Wood (née en 1962)
    Amante et complice de Gwendolyn Graham. Coupable en 1988 du meurtre de 5 femmes âgées dans la clinique où elles travaillaient. Adeptes de l’asphyxie sexuelle, elles tuaient ensemble puis faisaient l’amour juste après pour « revivre ça et que ce soit encore meilleur ». Lors du procès, elle accusa Gwendolyn Graham d’être l’instigatrice de ces crimes. (ce qui fait qu’elle ne fut condamnée qu’à 20 ans de prison)
  •  

  • Cecile Bombeek (Sœur Godfrida, 1933-?) Religieuse belge de l’ordre apostolique de Saint Joseph, chef de service dans un établissement de gériatrie. Officiellement condamnée pour le meurtre de trois patients à Wetteren et pour le vol de l’équivalent de 30.000 euros. Elle était chef de secteur dans un hôpital public de Gériatrie. On lui attribue officieusement plus d’une trentaine de meurtres en plus d’un comportement sadiques avec ses patients. Pour l’anecdote, Sœur Godfrida était accro à la morphine, entretenait des relations sexuelles avec un missionnaire et avec une enseignante religieuse.
  •  

  • Chard (née en 1941)
    Dessinatrice, membre de la pire extrême droite française. En 2006, elle obtient le deuxième prix ex-aequo du concours international de caricatures sur l’Holocauste (à l’initiative du président iranien Ahmadinejad) pour un dessin négationniste. (Ne pas confondre avec Charb avec un b qui lui est un dessinateur rigolo et sympa)
  •  

  • Christine Boutin (née en 1944)
    Elle se fit remarquer pendant le débat parlementaire sur le PACS en 1998 en tenant le crachoir pendant plus de 5 heures, en exhibant une bible en plein hémicycle et en tenant des propos homophobes.
  •  

  • Clara Petacci (1912-1945)
    Maîtresse de Mussolini, fusillée en 1945.
  •  

    Clara Petacci

     

  • Consolata Mukangango dite sœur Gertrude Mukangango (née en 1958)
    Mère supérieure du couvent de Sovu au Rwanda. En 1994, cette religieuse a livré 7.000 citoyens innocents aux miliciens Hutus, qui les ont tous massacrés sauvagement alors qu’ils cherchaient refuge. Coupable d’avoir distribué du carburant dont s’est servi la milice hutu pour brûler un garage où 500 Tutsis s’étaient cachés. Planquée de 1994 à 2001 dans un couvent près de Namur avec Julienne Mukabutera. Condamnée par une Cour d’assise belge à 15 ans de réclusion en 2001.
  •  

    Consolata Mukangango

     

  • Daisy De Melker (1886-1932)
    Infirmière sud-africaine. Elle empoisonna deux maris avec de la strychnine afin de toucher leur assurance-vie, ainsi que son fils unique avec de l’arsenic. Condamné à mort et pendue.
  •  

  • Darya Nikolayevna Saltykova (1730–1801) Aristocrate russe coupable d’avoir torturé et tué environ 138 de ses serfs, principalement du sexe féminin. Les plaintes des parents des victimes n’aboutirent jamais, jusqu’à ce que l’affaire remonte jusqu’à la cour de Catherine II. Saltykova a été arrêté en 1762 et l’instruction a duré 6 ans. La peine de mort ayant été abolie en 1754 par la tsarine Elisabeth, Saltykova reconnue coupable fut exposée au pilori pendant une heure et emprisonnée à vie.
  •  

  • Debra Brown (née en 1962)
    Coupable de 7 crimes sur des personnes de 7 à 77 ans (authentique)(dont 5 avec sévices sexuels) avec son compagnon Alton Coleman. Condamnée à la réclusion perpétuelle.
  •  

  • Delphine Lalaurie (1775-1842)
    Propriétaire en Louisiane, sa demeure prit feu en 1834. Les sauveteurs découvrirent alors des dizaines d’esclaves torturés, enchainés, mutilés. S’en suivit une émeute. Du coup Delphine Lalaurie disparut de la circulation et termina très probablement ses jours en France.
  •  

  • Dorothea Puente (1929-2011)
    Sérial-killer américaine. Propriétaire d’une pension, elle escroquait des personnes âgées, les assassinait puis les enterrait dans son jardin, (7 corps ont été retrouvés). Condamnée à la détention perpétuelle en 1993.
  •  

  • Elena Ceausescu (1916-1989)
    La femme du « génie des Carpates » fut fusillée le jour de Noël en même temps que ce dernier. Bête et méchante, elle se prenait pour une chimiste émérite. Fit interdire la contraception afin d’accroitre la population. Nia l’existence du Sida.
  •  

  • Elisabeth Ière d’Angleterre (1533-1603)
    Fit couper la tête de sa rivale, Mary Stuart.
  •  

  • Elisabeth Bathory (1560-1614)
    Délaissée par son mari parti en guerre, elle batifole à droite, à gauche et trompe l’ennui en torturant des jeunes filles (de 30 à 650 victimes entre 1585 et 1610 selon les diverses estimations). La belle tape, mord, brûle, prive de nourriture et refroidit jusqu’à ce que mort s’ensuive. Si certains historiens du XXe siècle ont remis en cause toutes les accusations qui pèsent contre elle, la légende inventée par un jésuite au 18ème siècle raconte qu’elle se baignait dans le sang de ses victimes afin de rester toute jolie.
  •  

  • Enriqueta Marti (1868-1913)
    Sorcière, ravisseuse et proxénète d’enfants, elle fut probablement le pire serial-killer civil que l’Espagne est connue. On ignore le nombre de ses victimes dont seules 12 ont été identifiées. En 1912, malgré les nombreux soutiens qu’elle possédait dans la classe dirigeante espagnole elle est arrêtée et incarcérée. Elle sera ensuite lynchée par ses codétenues (ce qui fait que le procès embarrassant n’eut jamais lieu)
  •  

  • Eva Braun (1912-1945) compagne d’Adolf Hitler. Se suicide le même jour que ce dernier.
  •  

    Eva Braun

     

  • Faye Copeland (1921–2003)
    Avec son mari, engageait des pécheurs, les payait avec des chèques en bois et les refroidissait quand la situation devenait ingérables. 5 corps furent retrouvés, sept autres ne furent jamais retrouvés. Condamnée à mort, (puis commuée en prison à vie).
  •  

  • Francisca Ballesteros (né en 1969)
    Cette espagnole tua ses deux filles et son mari et tenta de tuer son fils avec des médicaments. Condamnée à 84 ans de prison.
  •  

  • Frédégonde (545-597)
    C’est la 3ème épouse (en 568) de Chilpéric, roi de Neustrie, responsable (entre autres) de la répudiation de Audovère (1ère femme de Chilpéric) de la strangulation de Galswinthe (2ème femme du même) et de l’exécution de Brunehaut.
  •  

  • Genene Jones (née en 1950)
    Elle a tué entre 11 et 46 enfants entre 1978 et 1982. Infirmière, elle a travaillé dans différents établissements de soins du Texas. Fascinée par la mort, elle injectait de la digoxine (un médicament pour le cœur) dans les intraveineuses d’enfants malades, pour pouvoir être ensuite traitée en héroïne lorsqu’elle parvenait à les réanimer ou, en tout cas, prenait toutes les mesures possibles pour y arriver. En 1984, elle a été condamnée à la prison à vie.
  •  

  • Geneviève de Fontenay (née en 1932
    Le vrai nom est prosaïquement Geneviève Mulmann) – possède un chapeau aussi ridicule que sa mentalité. Elue femme la plus méchante de l’année en 2009 par le magazine FHM.
  •  

  • Gesche Gottfried(1785-1831)
    Elle assassina 15 personnes par empoisonnement à l’arsenic à Brême et à Hanovre, en Allemagne, entre 1813 et 1827.
  •  

  • Gwendolyn Graham(née en 1963)
    Amante et complice de Cathy Wood. Coupable en 1988 du meurtre de 5 femmes âgées dans la clinique où elles travaillaient. Adeptes de l’asphyxie sexuelle, elles tuaient ensemble puis faisaient l’amour juste après pour « revivre ça et que ce soit encore meilleur ». Lors du procès, Cathy Wood accusa Gwendolyn Graham d’être l’instigatrice de ces crimes. (Condamnée à la prison à perpétuité)
  •  

  • Hélène Jégado (1803-1852).
    On estime qu’elle a tué au moins 36 personnes (empoisonnement à l’arsenic) sur une période de 18 ans. Condamné à mort et guillotinée à Rennes.
  •  

  • Jane Toppan (1854-1938)
    Infirmière et sérial-killer américaine. Avoua 31 meurtres en 1901 (éprouvait un orgasme à chaque meurtre). Elle déclara que son ambition était de tuer plus de gens qu’aucun autre homme ou femme. Condamnée à être internée à vie.
  •  

  • Jeanne Weber (1874–1910)
    Sérial-killer, surnommée l’ogresse de la Goutte d’Or, elle fut jugé en 1906 pour l’assassinat de huit enfants (dont les trois siens) Elle est acquittée et considéré comme une victime. Le problème c’est qu’elle récidive deux fois. Elle est considérée comme folle, et internée. Elle se pendra dans sa cellule.
  •  

  • Jiang Qing(1912 ou 14 – 1991)
    4ème femme de Mao Zedong, l’une des responsable de la révolution culturelle. Jugée responsable — directement ou indirectement — de centaines de milliers de morts et se prévalant d’être la « chienne de Mao » (Quand il me disait de mordre, je mordais).
  •  

    Jiang Qing

     

  • Joëlle Aubron(1959-2006)
    Elle assassina froidement avec ses complices du groupe Action directe, l’ingénieur militaire René Audran (1985) et le PDG de Renault Georges Besse (1986) Condamnée à la réclusion perpétuelle en 1989, libérée en 2002 pour raison de santé.
  •  

  • Julienne Mukabutera dite sœur Marie Kisito(née en 1964)
    Intendante du couvent de Sovu au Rwanda et complice de Consolata Mukangango, Coupable d’avoir distribué du carburant dont s’est servi la milice hutu pour brûler un garage où 500 Tutsis s’étaient cachés pendant le génocide de 1994. Planquée de 1994 à 2001 dans un couvent près de Namur. Condamnée par une Cour d’assise belge à 12 ans de réclusion en 2001. Libérée en 2006 et assignée à résidence.
  •  

    Julienne Mukabutera

     

  • Karla Homolka (née en 1970)
    Complice et épouse du sérial killer Paul Bernardo. Coresponsable d’au moins trois meurtres précédés de viols de jeunes filles de 14 à 15 ans (dont sa sœur). Condamné en 1995 à 12 ans de prison pour homicides involontaires (en fait il s’agit d’un arrangement avec le procureur en échange duquel elle aida la police à retrouver Bernardo qui lui écopera de la perpétuité). Libérée en 2007.
  •  

    Karla Homolka

     

  • Locuste (? – †69)
    Empoisonneuse romaine. Liquida notamment l’empereur Claude en 54 avec un plat de champignons. Elle empoisonne ensuite Britannicus sous l’ordre de Néron en 55 (après une 1ère tentative ratée). Néron la récompensa « il lui donna l’impunité, de vastes domaines, et même des élèves ». Condamnée à mort par Galba en 69.
  •  

  • Lorena Bobbitt(née en 1970)
    Elle se rendit célèbre en 1993 en coupant une partie du pénis de son mari avec un couteau de cuisine, pendant qu’ils étaient couchés. Elle s’enfuit ensuite avec le morceau tranché qu’elle jeta par la fenêtre de sa voiture. (La police parvint à le retrouver, il sera recousu à l’hôpital) Acquittée (en fait, « condamnée » à 45 jours de soins psychiatriques), elle devint un symbole, pour les organisations ultra-féministes (qui ont osé manifester leur satisfaction), de la femme se rebellant face à son mari ! (Lamentable)

  • Le mari, John Wayne Bobbitt, devint acteur porno(afin de financer l’opération !)
  •  

  • Laurence Parisot(née en 1959)
    Patronne du MEDEF, moche et méchante (ce qui fait beaucoup pour une seule personne)
  •  

  • Léa et Christine Papin(1911-2001 et 1905-1937) Deux « bonnes » apparemment sans histoire, qui exécutèrent sauvagement leur patronne et sa fille en 1933, plongeant la France entière dans la stupeur. (Elles ont traité leurs victimes comme il était recommandé de le faire dans les manuels de cuisine de 1900 pour préparer des lapins.
    (Leur histoire a inspiré Claude Chabrol pour son film « La Cérémonie » avec Isabelle Huppert et Sandrine Bonnaire)
  •  

  • Leslie Van Houten(née en 1949)
    Membre de la secte de Charles Manson, coupable de complicité de meurtre perpétré par la secte notamment celui de Rosemary LaBianca en 1969 qu’elle poignarda 16 fois. Condamnée à mort, puis commué en réclusion perpétuelle.
  •  

  • Madame Popova(Alexe Popova (1855 ? – 1909)
    Elle vivait en Russie. Elle proposait de « libérer » les femmes qui avaient épousé un mari violent, pour de l’argent. Entre 1879 et 1909, elle a tué au moins 300 personnes, avec du poison ou une arme à feu, ou en utilisant les services d’un assassin masculin. Une des épouses « libérée », éprouvant des remords, l’a dénoncé à la police. Elle a été condamnée à mort et exécutée par un peloton d’exécution.
  •  

  • Magda Goebbels (1901-1945)
    Epouse de Joseph Goebbels et première dame du IIIe Reich, assassina ses six enfants dans le bunker d’Hitler avant de se suicider.
  •  

    Magda Goebbels

     

  • Margaret Thatcher (née en 1925)
    Premier ministre du Royaume uni (1979-1990). Mena l’une des pires politiques antisociales qu’ait connu le pays. Tandis que la Terre entière réclamait la tête de Pinochet, elle vint le visiter dans sa résidence surveillée et lui apporta des petits gâteaux.
  •  

    Margaret Thatcher

     

  • Margie Velma Barfield (1932-1984)
    Coupable de cinq meurtres par empoisonnement à l’arsenic. Condamnée à mort et exécuté par injection létale.
  •  

  • Marianne Nölle(née en 1938)
    Elle était infirmière entre 1984 et 1992 et elle tua sept des patients placés sous sa garde en utilisant des neuroleptiques. Condamnée à la prison à vie en 1993.
  •  

  • Marie Becker(1879-1938)
    Tueuse en série belge, empoisonna à la Digitaline 11 personnes entre 1932 et 1936. Condamnée à la prison à vie.
  •  

  • Marie Tudor– 1ère d’Angleterre(1516-1558)
    Reine d’Angleterre de 1553 à sa mort) Fit exécuter fait exécuter sa rivale, Jane Grey (et son beau-père), puis histoire de réconcilier l’Angleterre avec l’Église catholique romaine, et après avoir promulgué une loi sur l’hérésie, elle fait brûler vifs pendant toute la durée de son règne un nombre impressionnant de protestants de tous rangs dont l’archevêque de Cantorbéry et l’évêque de Gloucester. A ce point que les anglais l’on surnommé Bloody Mary (Mary la sanglante)
  • Marie Tudor

     

  • Mary Ann Cotton(1832-1873)
    Mary quitte le bercail à 16 ans et devient infirmière Tous ceux qui l’entourent vont tour à tour mourir de mystérieuses fièvres gastriques. Enfants d’abord, maris ensuite puis c’est l’engrenage : mère, beaux-enfants, belle-sœur, amis… tout le monde y passe. La méthode, aussi, est traditionnelle : elle empoisonne ses victimes avec de l’arsenic. Et pourquoi ? Toucher l’argent de l’assurance vie… Finalement le pot aux roses est découvert alors que son dernier fils en bonne santé meurt subitement. Une enquête et un verdict plus tard, Mary est condamnée à la peine de mort pour ses 21 meurtres.
  •  

  • Miyuki Ishikawa (1897-?)
    Travaillait dans une maternité au Japon. aurait tué au moins 103 nourrissons au cours des années 1940.
  •  

  • Nannie Doss(1906-1965)
    Avec de la mort aux rats ou de l’arsenic, Nannie a dézingué sa mère, ses deux sœurs, son petit-fils, un neveu, deux enfants et quatre maris. Choppée en 1954 à la mort de son cinquième mari, « Arsenic Annie » a déclaré avoir tué ses époux parce qu’ils n’étaient pas à la hauteur et qu’elle cherchait « le partenaire idéal, la romance d’une vie ».
  •  

  • Nathalie Menigon(née en 1957)
    Elle assassina froidement avec ses complices du groupe Action directe, l’ingénieur militaire René Audran (1985) et le PDG de Renault Georges Besse (1986). Condamnée à la réclusion perpétuelle en 1989, libérée en 2008.
  •  

  • Pauline Dubuisson
    Meurtrière (en 1951) par dépit amoureux.
  •  

  • Patricia Krenwinkel(née en 1947)
    Membre de la secte de Charles Manson, coupable de complicité de meurtre perpétré par la secte notamment celui de Sharon Tate en 1969. Condamnée à mort, puis commué en réclusion perpétuelle.
  •  

  • Sara María Aldrete(née en 1964)
    Trafiquante de drogue au Mexique, elle est initiée à la sorcellerie par un gourou. Ensemble ils agressaient les trafiquants de drogues concurrents et les faisaient cuire dans une grande casserole. Condamnée pour meurtres à 68 ans de prison.
  •  

  • Sœur Marie-Thérèse de la Croix, dite la Drouillade de Drouilla, nom de son père (17ème siècle) Source : Jean de Cabanes (1654-1717) et archives de la ville d’Aix en Provence.
    Chassée d’Anjou, puis de Paris (Mauvaise conduite) on la retrouve avec une complice (Sœur du Calvaire) à Toulon déguisé en nonne. Le procureur général se laisse abuser par leur prétendue dévotion et nomme la Drouillarde mère supérieure de la maison du Refuge à Aix. Elle se livrera alors à des tortures systématiques et des sévices atroces sur l’ensemble des pensionnaires du refuge. Soupçonnée de cacher des ennemis secrets du roi, ses protecteurs l’abandonnèrent. Condamnée à être fouettée jusqu’au sang et bannie de la ville.
  •  

  • Susan Atkins(1948-2009) :
    Membre de la secte de Charles Manson, coupable de complicité de meurtre perpétré par la secte notamment celui de Sharon Tate en 1969. Condamnée à mort, puis commué en réclusion perpétuelle.
  •  

  • Sylvie Paul
    Il emmura dans sa cave son amante Jeanne Perron. (le corps fut retrouvé en 1951). Ecrivit son autobiographie (« Ne me jugez pas ») en 1962.
  •  

  • Vera Renczi (La Veuve Noire, née en 1903 – date de décès introuvable)
    Elle a empoisonné à l’arsenic 35 membres de son entourage (deux maris, 29 amants, et un de ses fils) durant les années 1920 et 1930 en Roumanie et les a entreposé dans sa cave dans des cercueils en zinc. Elle est morte en prison après avoir été condamnée plusieurs fois à la détention perpétuelle.
  •  

  • Violette Morris(1893-1944)
    Championne sportive française dotée d’un palmarès impressionnant. En 1929, elle se fait enlever un sein afin de tenir plus efficacement le volant des voitures de courses. Invitée d’honneur à la tribune officielle aux côtés d’Adolf Hitler pendant les Jeux Olympiques de Berlin en 1936. Se mua en espionne du Reich avant de devenir « La Hyène de la Gestapo ».
  •  

    Violette Morris

    – Retrouver et publier les photos de toutes ces charmantes « dames » demande du temps et de la patience. La mise à jour se fera au fur et à mesure de notre disponibilité.

    ===>  » Se tromper est humain, ne pas le reconnaître est une cécité morale! « 

    Ce texte a été recopié du site suivant :

    lien :  http://www.echolalie.org/wiki/index.php?ListeDeFemmesMechantes

    ===> Il y a le même « texte » un peu remanié sur d’autres sites. Qui en a la paternité ? Difficile à dire.

    Kamel

     

     

    Vu 15363 fois par 3958 visiteurs

    La mission apologétique du Messager d’Allah

    Les premiers adeptes
    Le Messager d’Allah commença son prosélytisme avec les membres de sa famille et ses intimes.
    – La première femme à embrasser l’islam fut son épouse Khadidja.
    – Le premier enfant fut son cousin Ali.
    – Le premier esclave libéré fut Zayd.
    – Le premier homme libre à embrasser l’islam, était Abou Bakr Essediq.

    Premières prédications publiques
    Puis le Messager d’Allah dénonça ouvertement l’idolâtrie.
    Qoreïch réalisa qu’il attirait de plus en plus de fidèles parmi les pauvres ce qui représentait une menace à ses croyances et à sa prospérité.  Une guerre ouverte, ne pouvait pas servir ses intérêts. L’unité du clan était primordiale. Ils décidèrent d’attendre le moment propice. De toute façon, le clan Hashim, s’opposerait à toute velléité agressive…

    1/La guerre psychologique
    Les polythéistes de Qoreïch utilisèrent la moquerie, la raillerie et la dérision pour essayer de dissuader les plus faibles.  Son oncle Abou Talib lui conseilla alors de laisser tomber son prêche afin de ne pas compromettre sa sécurité et celle de son clan mais Mohammed lui dit :
    « Ô mon oncle, je jure par Allah que même s’ils déposaient le soleil dans ma main droite et la lune dans main gauche pour me faire renoncer à cette affaire, je n’y renoncerais jamais, jusqu’à ce que Allah la fasse triompher ou que j’y perde la vie. »

    La tension augmenta dans la cité…

    2/La persécution des plus pauvres.  
    Les quatre premières années, les convertis provenaient surtout de milieux pauvres et étaient incapables de se défendre.

    Le refuge abyssin
    Le Messager d’Allah invita tous ceux qui le pouvaient à émigrer en Abyssinie. (Éthiopie) Le chrétien Négus était un roi juste et pieux.

    Cette alliance avec une puissance étrangère irrita davantage Qoreïch. Ils demandèrent au Négus d’extrader ces musulmans.

    Adorant le même Dieu que les musulmans, le Négus ne put retenir ses larmes, en écoutant la récitation de quelques versets du Coran relatifs à la vierge Marie. Il dit :
    « En vérité, cela provient de la même source que ce que Jésus a apporté. »

    ===> Après les persécutions et l’exil forcé,  Qoreïch proposa au Messager d’Allah un deal.

    3/La corruption
    Le Messager d’Allah
    devait disaient-ils inclure leurs divinités dans sa nouvelle religion et ainsi leur permettre à tous de se convertir ! Eux en retour, feraient de Lui un roi, s’il consentait à ménager un peu leurs idoles.

    4/Le blocus économique
    Devant l’obstination du Messager d’Allah, l’oligarchie mecquoise décida d’imposer un blocus économique des plus sévères contre tout le clan des Hashim. Ce boycott dura trois ans.

    Premières alliances
    – Le premier serment d’Aqaba
    Premier ambassadeur à Yathrib (Médine) Mous’ab ibn ‘Omayr.
    – Le deuxième serment d’Aqaba
    El ansars jurèrent de le défendre comme s’ils devaient défendre leur propre vie, celles de leurs épouses et de leurs enfants. « C’est  le Serment de la guerre »

    L’émigration vers Médine (L’Hégire)
    Les ansars invitèrent le Messager d’Allah à venir s’installer à Yathrib (Médine), c’est la Hidjra ! Les musulmans sortirent discrètement de la Mecque et entreprirent le voyage jusqu’à Yathrib.

    Confiscations des biens de tous les émigrés
    Qoreich s’empresse de confisquer et de saisir tous les biens des musulmans qui avaient émigrer à Médine avec le Messager d’Allah et les a déchus de tous leurs droits…

    5/Les coalisés lancent un appel au meurtre
    La mort d’Abou Talib a fragilisé la position sociale du Messager d’Allah.Qoreïch décida finalement de supprimer Mohammed.

    6/Le lynchage
    De jeunes hommes, choisis parmi différents clans, devaient lui porter chacun un coup mortel. Ainsi, son sang se retrouverait sur chacun d’entre eux. Le clan des Hashim ne pourrait exiger le prix du sang de toutes les tribus incriminées ni les combattre.

    Cette façon d’agir il y a plus de quatorze siècles était sans précédent !

    Certains affirment qu’au 18eme siècle, aux Etats-Unis le juge de paix William Lynch, pas très convaincu de la justice de l’époque, décida d’utiliser une autre forme plus expéditive ! On arrête le suspect, un procès sommaire et une « exécution collective » en bonne et due forme ! Vite et bien…

    ===> De son nom, serait né le mot lynchage concernant « le meurtre collectif » mais Qoreich sous l’inspiration diabolique de Abou Djahl, l’avait bel et bien devancé de plusieurs siècles déjà…

    Vu 30347 fois par 4349 visiteurs

    Réflexion autour d’un film…
     
     
    Titre original : Se7en
    Réalisateur : David Fincher
    Année de production : 1995
    Genre : Policier, Thriller
    Durée : 2h 10min
     

     
     
    Synopsis
    Un peu âgé, l’inspecteur Somerset, part en retraite…
    Cependant un criminel peu ordinaire (John Doe) décide de nettoyer la ville de tous les maux sociaux qui la rongent ! Il commet sept meurtres basés sur les sept péchés capitaux : la gourmandise, l’avarice, la paresse, l’orgueil, la luxure, l’envie et la colère. Aidé par son nouveau remplaçant (Mills), le vieux flic essaye d’élucider cette série de meurtres assez particuliers…
     
    Acteurs
    Détective David Mills (Brad Pitt)
    L’inspecteur William Somerset (Morgan Freeman)
    Tracy Mills (Gwyneth Paltrow) : La femme de David.
    John Doe (Kevin Spacey) : le criminel.
     
    Mon avis personnel
    Un très bon thriller avec un excellent casting et un scénario très appréciable.
    Les acteurs sont bons, l’histoire est palpitante…
     
    La trame

    1er crime :  la gourmandise

    Le premier meurtre du film est lié au péché de la gourmandise.
    Un homme obèse est retrouvé mort la tête dans une assiette de spaghettis. Le meurtrier le fera manger à outrance puis il lui assènera un coup de pied qui lui fera exploser le foie, l’estomac et la rate ! Le péché de la gourmandise représente l’excès superflu alors que d’autres meurent de faim !

    2e crime : l’avarice

    Le péché d’avarice est la cause du deuxième meurtre.
    Un riche avocat cupide qui défend des meurtriers, des pédophiles et des dealers pour de l’argent, est retrouvé mort avec les poignées d’amour tailladées ! Le tueur lui fait choisir une partie de son corps qu’il trancherait ensuite lui-même. Cet avocat devait donc choisir une partie de son corps à sacrifier…un choix extrêmement difficile !

    3e crime : la paresse

    Le troisième meurtre représente la paresse.
    Un homme allongé sur un lit pendant un an sans rien faire ! Le tueur l’avait attaché afin qu’il dorme. Il lui administrait des antibiotiques afin de le maintenir en vie. La paresse peut pousser les gens à ne rien faire de bon leurs vies durant.
    La victime avait de sérieux ennuis avec la justice. (Il était pédophile, ne travaillait pas et vendait de la drogue pour gagner sa vie) Le tueur a donc voulu le punir de n’avoir rien fait de bon durant toute son existence !

    4e crime : la luxure

    Le quatrième meurtre du film est relatif à la luxure.
    Une prostituée attachée à un lit qu’un client pénètre avec un godemichet surmonté d’une lame de couteau sous la menace du criminel. La luxure, c’est le plaisir sexuel dans la débauche pour de l’argent facile ! Cette prostituée risquait en outre de transmettre des maladies.

    5e crime : l’orgueil

    Le cinquième meurtre symbolise le péché d’orgueil.
    Une femme voulait à tout prix être la plus belle…Le tueur l’a lacérée et lui a coupé le nez ! Il lui a placé un téléphone dans une main et une boite de somnifères dans l’autre. Elle pouvait soit appeler les secours ou se suicider ! L’orgueil consiste, à toujours se considérer au dessus des autres ! Cette femme a préféré la mort plutôt que de vivre handicapée.

    6e crime : l’envie

    Le sixième meurtre est lié au péché d’envie.
    Jonathan Doe le tueur, envie l’inspecteur Mills et sa femme. Il essaye de s’approprier sa vie et celle de sa femme. S’étant rendu coupable du péché d’envie, il s’arrange alors pour se faire abattre par l’inspecteur Mills. Il se punit ainsi du péché qu’il vient de commettre !
    L’envie peut pousser à commettre des actes répréhensibles.

    7e crime : la colère

    Le septième meurtre du péché de la colère boucle la série des sept péchés capitaux.
    L’inspecteur Mills complètement désespéré par la mort de sa femme que John Doe venait d’assassiner, apprend aussi par la bouche du tueur que sa femme était enceinte…
    Fou furieux, il le tue froidement de plusieurs balles achevant contre son gré la série de meurtres liés aux sept péchés capitaux ! Jonathan Doe devient alors la victime du péché de la colère.
     
     
    Quelques remarques en conclusion.
     
    Deux mondes différents se côtoient comme le jour et la nuit !
    Le Bien et le Mal…
    Le monde de la légalité et le royaume des ténèbres…
    La démocratie et l’anarchie !
     
    Les représentants de l’Ordre créent le désordre :
     
    ===> Le FBI « espionnait » à leur insu, tous ceux qui consultaient à la bibliothèque, des livres relatifs à des sujets sensibles…

    ===> Mills est entré « illégalement » dans le domicile de John Doe alors que Somerset s’y opposait puisqu’ils n’avaient pas un mandat de perquisition !
     
    Le représentant de l’Ordre piégé :
     
    Mills, l’inspecteur de police chargé d’appliquer la LOI se retrouve devant un grand dilemme ! Celui qui avait TUE sa femme et son bébé continue de le narguer juste là, devant lui ! Que faire ? Mills est à la fois la victime et à la fois le juge. Qui l’emportera ? Sa conscience professionnelle ou ses sentiments personnels ? Il ne peut supporter davantage les sarcasmes du tueur devant lui et l’assassine froidement de plusieurs balles ! Il s’est fait justice lui-même.
    Mills vient d’emprunter malgré lui, le même chemin que le tueur…
     
    SUBLATA CAUSA, TOLLITUR EFFECTUS

     
    Crimes à Syrte
     
    L’état major de l’OTAN savait que le guide libyen Mouamar El Qadhafi se trouvait à Syrte. Il ne pouvait ignorer l’endroit où il pouvait se cacher ! Impossible…
    Le CNT libyen le savait aussi…
    Et dire que ceux qui composent en grande partie ce CNT, ont été tirés de l’anonymat grâce justement à El Qadhafi qui les a mis sous les feux de la rampe ! Quelle ingratitude !

    Pourquoi avoir laissé un secteur stratégique sous le contrôle des miliciens ?
    Leurs réactions étaient-elles prévisibles ? Assurément !
    Tous ceux qui avaient appréhendé El Qadhafi, son fils, son ministre de la défense et les autres, avaient peut être de très bonnes raisons d’être là, aux premières loges ?

    Peut-on combattre la tyrannie et utiliser les mêmes moyens que le tyran ?
    Peut-on combattre pour la liberté et la refuser en même temps à ceux que l’on combat ?

    Les commanditaires de ces crimes savaient ce qui allait arriver, en les livrant ainsi à la vindicte populaire. Quelle humiliation ! Un meurtre prémédité…
    Une exécution extra-judiciaire programmée !
    Les morts ne parlent pas…
    A qui pouvait profiter le crime ?
    Les chantres de la démocratie qui étaient censés appliquer la loi, venaient de commettre l’irréparable ! L’histoire se chargera de les juger…

    Qu’en pensez-vous ?
     
     

    Vu 29310 fois par 4214 visiteurs

    Au fil des jours
    août 2018
    D L M M J V S
    « Mar    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
    Articles récents
    Slideshow
    • Własny zespoł weselny 23 février 2017
      Myślicie, że nadal jest taki duży popyt na usługi zespołów weselnych? W tej branży można się spokojnie utrzymać przez cały rok czy tylko sezonowo? Jakie jest Wasze zdanie? Znacie może jakiś zespół, który ciągle ma zlecenia?
    Total Petition Signatures
    • Rebaptisation du centre culturel de Baraki au nom de Guettaf AbdAllah: 52