defimaladie | Coeur en émoi

Articles avec le tag ‘maladie’

Remarque

Ce texte a été publié sur le site du « Hoggar » , je le publie ici pour rendre justice au président Bouteflika nonobstant toute autre considération politique ! N’en déplaise à ses détracteurs, c’est une figure emblématique du mouvement national et c’est un historique, tout comme le commandant Bouragâa, Monsieur Mohamed Mechati ou le grand Aït Ahmed…
Nous leur devons respect et considération pour leurs parcours révolutionnaires, leurs luttes et leurs sacrifices pour notre patrie : « l’Algérie ! »
Il s’agit ici de rendre justice à leurs personnes et non à leurs actions dont ils sont comptables devant le Très Haut…

 
 
Dimanche, 16 Juin 2013
 
 
Abdelaziz Bouteflika est au service de la patrie depuis l’âge de 19 ans. En effet, suite à l’appel, en 1956, de l’ALN, il rejoint l’institution militaire, fit son instruction, occupa le poste de secrétaire administratif et secrétaire particulier de Houari Boumédienne rahimahou Allah, alors chef de la Wilaya V.

Après l’Indépendance, il mène une brillante carrière politique et diplomatique. A l’âge de 25 ans, il est ministre de la jeunesse, puis ministre des affaires étrangères, le plus jeune ministre des affaires étrangères au monde. Ainsi, il dirige la diplomatie algérienne chantre des non-alignés et présida la 29ème session, même, de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

Loin des affaires, il n’a pas hésité à se mettre à nouveau au service du pays pour le sortir du cycle infernal de la violence de la décennie noire. L’Algérie à feu et à sang, boycottée par les grands de ce monde qui de facto lui ont imposé implicitement un embargo a su résister au joug de l’intégrisme et la manipulation extérieure. Bouteflika s’est engagé à éteindre le feu de la fitna et replacer l’Algérie dans le sillage des pays respectés et respectueux.

Il n’a pas hésité à déclarer « si les Algériens ne me suivent pas, je rentre chez moi. Je ne suis pas venu chercher un fauteuil, je suis venu, parce que j’ai un objectif ». Effectivement les réalisations de Bouteflika ne contredisent certainement pas cette déclaration.

Sur le plan interne, la paix est revenue, la concorde civile a apporté ses fruits. Bouteflika a parcouru, des années durant, le territoire national pour expliquer la nécessité de la concorde civile, pour mettre en place une stratégie de développement économique et culturelle. Plusieurs barrages d’eau et des stations de dessalement ont permis aux citoyens d’oublier les coupures d’eau, l’autoroute Est Ouest a rapproché les régions, les universités dotées de budget et d’encadrement conséquents, des habitations ont supplanté les bidonvilles, etc.

Sur le plan international, alors que durant la décennie noire, les compagnies aériennes boudaient les aéroports algériens, aujourd’hui, la plus part de ces compagnies ‘s’empressent à demander autorisation d’atterrissage sur Alger. Les entreprises étrangères, les banques étrangères etc. ont élu domicile en territoire algérien. Beaucoup de Président étrangers ont visité l’Algérie et ont été reçus par Bouteflika. L’Algérie est devenue fréquentable.

En fin, avec Bouteflika, l’Algérie a retrouvé sa dignité bafouée suite à la décennie noire. Il a refusé la mise sous tutelle. Il a pesé de tout son poids, de toute sa stratégie pour redresser l’économie algérienne en lui assurant une autonomie financière et une indépendance vis-à-vis du FMI. Dès son retour aux affaires, il s’est insurgé contre le traitement indigne infligé aux Algériens demandeurs de visa français. Inconcevable disait il, de continuer à envoyer les demandes de visas à Nantes.

Par ailleurs, au moment où les pays arabes sont secoués par des révoltes internes, les regards restent tournés vers l’Algérie pour puiser leçon de son expérience de stabilité. Le niveau de vie a été amélioré, les droits fondamentaux du citoyen garantis, le pluralisme de partis consacré et la liberté de presse sauvegardée. Tous les spécialistes s’accordent à dire que la presse algérienne est la plus libre au monde arabe.

Après cette belle carrière au service de la patrie et au service du peuple, le Président ne mérite t il pas une attention particulière ? Aujourd’hui, alors qu’il résiste à la maladie, les oublieux ont aiguisé les couteaux pour déverser les propos les plus abjectes, pour écrire les choses les plus farfelus et blessantes même. Est-ce ça la culture arabo-musulmane ? Ne méritent il pas qu’on lui souhaite rétablissement ?

Pourquoi des pseudos partis politiques s’empressent ils pour demander d’appliquer une loi de la constitution pour le remplacer ? Pourquoi, des journaux, profitant de la liberté de la presse, excellent-ils à semer le doute et parlent déjà de poste vacant et d’incapacité de Bouteflika à reprendre la gestion du pays ? Est-ce que le pays est en arrêt total suite à la maladie du Président ?

Le Président mérite un respect et une pensée sincères. Heureusement nombreux sont ceux qui partagent notre point de vue et qui scrutent le ciel demandant Dieu guérison au Président et protection au pays si cher : l’Algérie.
 
 
 
A. Bachir

Vu 18461 fois par 4159 visiteurs

Deux hommes (tous les deux gravement malades) occupaient la même chambre d’hôpital :

– l’un d’eux devait s’asseoir dans son lit pendant une heure chaque après-midi afin d’évacuer les sécrétions de ses poumons (son lit était à coté du mur) et l’autre devait passer ses journées couché sur le dos, immobilisé par une minerve autour du cou…

Les deux compagnons d’infortune se parlaient pendant des heures…

Ils parlaient de leurs épouses et familles, décrivaient leur maison, leur travail, leur participation dans le service militaire et les endroits ou ils avaient été en vacances…

 

conte_aveugle

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Et chaque après-midi, quand l’homme dans le lit près de la fenêtre pouvait s’asseoir, il passait le temps à décrire à son compagnon de chambre tout ce qu’il voyait dehors…

De la chambre, disait-il, la vue donnait sur un parc avec un beau lac, les canards et les cygnes jouaient sur l’eau tandis que les enfants faisaient voguer leurs bateaux modèles réduits. Les amoureux marchaient bras-dessus, bras-dessous, parmi des fleurs aux couleurs de l’arc-en-ciel, de grands arbres décoraient le paysage et on pouvait apercevoir au loin la ville se dessiner. Pendant que l’homme près de la fenêtre décrivait tous ces détails, l’homme de l’autre coté de la chambre fermait les yeux et imaginait la scène pittoresque…

Lors d’un bel après-midi, l’homme près de la fenêtre décrivit une parade qui passait par-là…

Bien que l’autre homme n’ait pu entendre l’orchestre, il pouvait le voir avec les yeux de son imagination, tellement son compagnon le dépeignait de façon vivante. L’homme dans l’autre lit commença alors à vivre pour ces périodes d’une heure où son monde était élargi et égayé par toutes les activités et les couleurs du monde extérieur…

Les jours et les semaines passèrent ainsi…

Un matin, à l’heure de la toilette, l’infirmière trouva le corps sans vie de l’homme près de la fenêtre, mort paisiblement dans son sommeil. Attristée, elle appela les préposés pour qu’ils viennent prendre le corps.

Dès qu’il sentit un peu rétabli, l’autre homme demanda s’il pouvait prendre le lit de son compagnon décédé… L’infirmière, heureuse de lui accorder cette petite faveur, s’assura de son confort, puis le laissa seul. Lentement, péniblement, le malade se souleva un peu, en s’appuyant sur un coude pour jeter son premier coup d’œil dehors. Enfin, il aurait la joie de voir par lui-même ce que son ami lui avait décrit tant de jours durant…

Il s’étira un peu puis se se tourna lentement vers la fenêtre près du lit…

Et il fut vraiment étonné de se trouver face… à un mur !

Il demanda à l’infirmière pourquoi son compagnon de chambre décédé lui avait dépeint une toute autre réalité à travers un mur ! L’infirmière répondit que l’homme était aveugle et ne pouvait même pas voir le mur !

Il voulait à sa façon apporter un peu de bonheur pour vous encourager, disait-elle !

Il y a un bonheur extraordinaire à rendre les autres heureux et ce, en dépit de nos propres épreuves…La peine partagée réduit de moitié la douleur mais le bonheur, une fois partagé, s’en trouve doublé ! La richesse, la vraie parmi toutes les choses que tu possèdes, est celle que l’argent ne peut acheter…

Vu 10679 fois par 2966 visiteurs

L’Islam mérite d’être mieux connu…

Certains s’inquiètent semble-t-il du sort des animaux en terre d’Islam !

Qu’en est-il exactement ?

L’Islam fait la distintion entre animaux sauvages et animaux domestiques (ou de compagnie) et les classe en animaux utiles ou nuisibles.

Plusieurs sourates du Saint Coran portent le nom d’un animal en particulier.

– La Vache. (02)  – numéro chronologique dans le Saint Coran –
– L’Araignée. (29)
– Les Abeilles. (16)
– Les Bestiaux ou Troupeaux. (06)
– Les Fourmis. (27)
– Les Coursiers. (100)
– L’Eléphant. (105)

Les animaux (et insectes) cités par le Saint Coran sont nombreux !

Il est évident que ceux-ci sont évoqués dans un contexte précis ou dans une métaphore…
==> l’araignée ! Le Coran lui a réservé une sourate (29) avec 69 versets.

Nous citerons quelques uns : certains au pluriel d’autres au singulier.

Les fourmis, l’éléphant, la vache, les abeilles, la mouche, la puce, le chien, les porcs, le poisson, le serpent, les ânes,  les chevaux, les mulets, les ânes, le mouton, les singes, le loup, l’araignée, le dromadaire, la chamelle, le lion, les poux, les sauterelles, les grenouilles, les ovins, les caprins, les bovinx, la huppe…

A/ Les animaux maltraités dans le monde

Les cas les plus frappants sont la tauromachie et les combats de coq !
La détention et l’abattage des chiens et chats en Chine puis leurs consommations !
La grande détresse de tous ces animaux maltaités et abandonnés…

B/ Le droit que l’Islam accorde aux animaux

1) Le deuxième calife de l’Islam, Omar Ibn El Khattab a publiquement évoqué ses craintes de se voir en enfer parce qu’une bête de somme sous sa juridiction, aurait simplement trébuché sur une route cahoteuse qu’il aurait dû lui niveler, en terre d’Irak !!!

2/ Lors de son extraordinaire voyage ascensionnel, le Messager d’Allah a vu une vieille femme en enfer et pourtant elle avait jeuné sa vie durant et elle accomplissait scrupuleusement ses prières ! Cependant, elle avait enfermé une chatte qui était par la suite morte pour manque de nourriture ! Elle aurait dû la nourrir ou la laisser en liberté. Allah aurait pourvu à sa quête…

3) Dans un hadith (propos, faits et gestes du Messager d’Allah),le Messager d’Allah (QSSL) avait posé un récipient rempli d’eau pour ses ablutions. Une chatte se désaltéra de cette eau. Le Messager d’Allah (QSSL) le laissa boire puis fit ses ablutions.

4) Le prophète (QSSL) a dit que les chats ne sont pas impurs. Ce sont des animaux familiers !
(C’est-à-dire qui circulent librement dans beaucoup de maisons.)

5) Un compagnon vénéré du Messager d’Allah (QSSL) Abd al-Rahman ibn Sakhr Ad-Dawsi est un célèbre Sahabi, ou compagnon de Mohammed (QSSL). Il est l’un des rapporteurs des hadiths (Muhaddith-narrateur) les plus cités dans l’Isnad (source) des hadiths, a dit que :
Abou Houreyra tire son sobriquet qui ne le quitta jamais, de la chatte qu’il affectionnait

5) Un homme descendit dans une sorte de puits difficile d’accès pour boire. Il entendit alors les glapissements d’un chien assoifé qui ne pouvait atteindre cette eau. Il prit une de ses chaussures et abreuva cet animal. Ce geste lui a valu le Paradis !

==> Une histoire semblable met en cause une prostituée hébraïque et un chien…

6) Voyant un homme entrain d’aiguiser son couteau alors que le mouton à terre le regardait faire, l’Envoyé d’Allah (QSSL) le réprimanda sévèrement ! Quoi disait-il, tu veux le tuer par deux fois ? Affute ton couteau discrètement et qu’il soit dissimulé au regard de l’animal !

7) L’Envoyé d’Allah (QSSL) passait devant un troupeau lorsqu’il fut interpelé par un dromadaire !
L’animal en pleurs se confia à lui…
Il passa noblement sa main sur les yeux de l’animal et essuya ses larmes ! Puis, s’adressant aux gens des alentours, il demanda à connaître le propriétaire du dromadaire ! C’est moi, s’exclama un jeune homme ! Ne crains-tu pas Allah vis-à-vis de ce chameau alors qu’Il l’a mis en ta possession ?
Il s’est plaint à moi que tu le surcharges et le fais travailler sans cesse.
Crains le Seigneur lui dit-il et ne maltraite plus cet animal ! Ne le prive plus de nourriture !

C/ Le roi Souleimen (Salomon) et les animaux

Le roi-prophète Souleimen avait un règne sans partage !
Allah lui avait permis de régner sur les humains et les génies…
Il commandait aux vents et les montagnes !
Il parlait le langage de toutes les volatiles…

– Un jour le roi s’inquiéta de l’absence de la huppe et lui promet mille et un supplice.
Une fois arrivée, elle justifia son absence en prétendant apporter une nouvelle que lui-même ne pouvait connaître !

==> Cet insignifiant petit oiseau qui s’offusque de voir des gens adorer d’autres divinités en dehors d’Allah le Maître des mondes a su rappeler au Roi-prophète Souleimen sa juste place de simple mortel et remettre en cause le très grand pouvoir qu’il possède malgré cette extraordinaire puissance…

– Une fourmi donna l’alerte en voyant venir une troupe de cavaliers à leur tête le roi Souleimen ! Vite, disait-elle !
Rejoignez vos demeures avant que vous ne soyez piétinés par mégarde par Souleimen et ses soldats ! Le roi Salomon entendit clairement ses propos. Il sourit, amusé par ses paroles et invoqua le Très Haut qui lui a donné toutes ses grâces !

– Le roi Souleimen faisait travailler durement les génies ! Il mourut sur son trône. Les génies continuaient à trimer…
Une mite vint et éroda la base du bâton sur lequel s’appuyait le roi. Perdant son équilibre, le roi mort chuta lourdement sur le sol ! Les génies conclurent qu’il était mort depuis longtemps mais ils ne l’avaient pas su !
==> Personne ne peut connaître l’inconnaissable…

D/ Les animaux utiles

Dans le Coran on trouve beaucoup de versets coraniques qui parlent des droits des animaux et la relation de l’homme vis à vis de ces bêtes.
Allah nous a dit que les animaux forment des communautés semblables aux humains (S6/V38).

==> L’Islam insiste sur l’affection que nous devons aux animaux à part ceux qui sont nuisibles.

Beaucoup d’animaux (apprivoisés) sont utiles à l’homme.
Le chat, le chien de garde ou de chasse.

Pour ce qui est de l’affection pour les animaux,Ibn Messaoud dit :
-« On était en voyage avec l’Envoyé d’Allah (QSSL) quand il s’éloigna de nous quelques instants.On a vu une femelle oiseau avec ses deux petits. Nous prîmes les deux oisillons et leur mère se mit à voler au-dessus de nos têtes. Le Messager d’Allah (QSSL) voyant cela dit : Qui a mis cette femelle dans cet état ?
Rendez-lui ses oisillons !

==> Les animaux souffrent aussi comme souffrent les humains.

Actuellement, dans beaucoup de pays du monde, c’est le combat des animaux qui fait fureur (taureaux, coqs, chèvres, moutons, chiens ou autres) cela est interdit en Islam.
L’Envoyé d’Allah (QSSL) a interdit la torture des animaux. Ce genre de pratique est une torture pour ces animaux.

Lorsqu’un musulman plante ou sème quelque chose et qu’une bête s’en nourrit, c’est une aumône aux yeux d’ Allah. Celui qui traite bien son cheval sera protégé contre la pauvreté,  quant aux ânes, Mohammed (SAWS) déclare que ces versets du Coran leur sont applicables: « Quiconque aura fait le bien, ou le mal, n’en eût-il fait que le poids d’un atome, le verra (99:7-8).

– Il a défendu d’attacher une bête pour servir de cible.
– Il a maudit quiconque mutile un animal.
– Il a réprouvé les marques faites sur la face des animaux et interdit de les frapper à la face.
– Il a interdit de tuer un oiseau sans raison, en particulier pour s’amuser. Il a dit que la victime criera à Allah:
– « Un tel m’a tué, et il l’a fait gratuitement. »

Le Coran interdit la chasse pendant la période du pèlerinage (5:2 et 95-96).
Cette interdiction s’applique aussi aux œufs du gibier.

E/ Les animaux nuisibles

Ibn Abbes rapporte que l’Envoyé d’Allah (SAWS) a interdit de tuer la créature qui a une âme.
Donc il n’est pas permis de tuer un animal gratuitement comme le font les amateurs de la chasse dans beaucoup de pays développés, ces pseudos champions des droits des animaux.

==> Il est interdit de tuer un animal par plaisir ou par simple jeu.

La chasse au fusil pour se nourrir est licite. Il est par contre interdit de tuer D’autres animaux quel qu’en soit les raisons sauf par inadvertance comme :
Les abeilles, les vautours, les grenouilles et les fourmis.

==> Ces animaux sont tout simplement pacifiques.

Cependant le Messager d’Allah (SAWS) nous permet de tuer certains animaux nuisibles comme:

– Le serpent.
– Le rat.
– Le chien enragé.
– Le chien noir. (refuge de Satan) je vois d’ici, le sourire de certains ! Lol

==> Le Barghest du Yorkshire et le Black Shuck d’East Anglia sont une digne représentation du folklore britannique, du pays de Galles ou Céltique et même aux USA (Le Chien Noir de
la pendaison de Meriden Hills, dans le Connecticut).

Il est interdit de tuer (donc de consommer) la grenouille, la fourmi, l’abeille, la huppe, la pie grièche, la perdrix et la chauve-souris. On peut tuer le serpent, le corbeau, le rat, le dab (sorte de lézard) et le chien qui agresse.

Il est permis de tuer les serpents venimeux qui s’approchent des maisons ! On ne doit pas agresser ceux qui se trouvent dans le désert…

==> S’ils attaquent les humains alors il est permis de les tuer.

F/ Les chiens dans le Coran

Garder des chiens à la maison est de nos jours une habitude prise par les non-musulmans, qui les adoptent comme des amis, les embrassent, et leur permettent de dormir avec eux et dépensent même beaucoup d’argent pour ce qui est plus qu’utile (séances de coiffeur, voyage, habillage…)

==> Le Coran, première source du droit musulman, mentionne le chien dans trois passages.

1) Il compare un personnage biblique probablement Balaam, à un chien. Ce personnage fut mis à mort par les israélites pour avoir entraîné les enfants d’Israël à l’infidélité envers Dieu.
Le coran dit de lui :

« Il ressemble à un chien qui halète si tu portes contre lui et qui halète aussi si tu le laisses. Voilà la ressemblance des gens qui ont démenti nos signes. Narre la narration. Peut-être réfléchiront-ils! Quelle mauvaise ressemblance que celle des gens qui ont démenti nos signes et qui se sont opprimés eux-mêmes. » (S7:V 176-177)

==>Remarque

Dans ce passage, le Coran donne du chien, comme ailleurs de l’âne, une image négative souvent véhiculée dans le langage courant. On utilise son nom comme une insulte et il entre dans plusieurs comparaisons péjoratives sous forme de proverbes.

Mohammed (SAWS) aurait dit à cet égard:
« Ne mettez pas les perles dans la bouche d’un chien »
ceci rappelle la parole du Christ:
« Ne jetez pas vos perles devant les porcs »
(Matthieu 7:6).

2) Le chien est ensuite mentionné dans la sourate 18 du Coran intitulé « La Caverne ».

Ce chapitre raconte une histoire rappelant le récit des sept dormants d’Éphèse.
Ces jeunes croyants échappés à la persécution sont restés endormi 309 ans dans une grotte, accompagnés de leur chien à l’entrée de la grotte. (donc un chien de garde !)

==> Ce chien est représenté ici comme étant le compagnon fidèle.

3) Le chien est cité dans le cadre des interdits alimentaires.

Ils te demandent ce qui leur a été permis, dis:
« Vous ont été permises les bonnes [choses], et ce que capturent les carnassiers auxquels vous enseignez ce que Allah vous a enseigné. Mangez donc de ce qu’ils tiennent pour vous et rappelez dessus le nom d’Allah. Craignez Allah. Allah est prompt dans [ses] comptes.
(5:4)

Le Coran permet de manger la viande des gibiers pris par des chiens carnassiers entraînés à cet effet. Mohammed (QSSL) a dit: « Lorsque tu envoies des chiens dressés [contre un gibier], tu peux en manger si tu y prononces le nom d’Allah [sur les chiens], à moins que d’autres chiens participent à la prise du gibier.

L’Envoyé d’Allah (QSSL) a interdit le prix du chien, la dot de la prostituée et le don à un devin.

==> Abu-Hurayrah, compagnon de Mohammed (QSSL) dit que le prix du chien de chasse en fait exception.

Mohammed (QSSL) a dit: « Les anges ne vont pas en compagnie de gens qui ont un chien ou une cloche. »

L’utilité du chien

Le chien a la réputation d’être « le meilleur ami de l’homme » car il lui est fidèle, ne le trahit pas et lui obéit.

C’est un animal très intelligent.Selon son espèce, il est employé à sauver des vies :

– En montagne, le St Bernard, grâce à l’efficacité de son flair, retrouve des personnes ensevelies sous la neige.
Le Terre neuve qui aime l’eau et qui a une grande résistance physique, sauve des naufragés en mer.
Le Berger Allemand, par sa fidélité et son courage, est aux côtés des policiers et des douaniers pour dénicher des drogues cachées, ou pour retrouver des personnes lors de tremblements de terre.
Les Labradors sont dressés bien souvent pour guider les personnes aveugles, leur faire éviter des obstacles, ou les aider à traverser la route.

==> Les policiers peuvent recourir à des chiens pour identifier un délinquant ou découvrir de la drogue.

Les dangers du chien

Le Messager d’Allah, Sidna (Notre Seigneur) Mohammed (QSSL) dit : « Lorsqu’un chien boit dans le récipient de l’un d’entre vous, il faut le laver sept fois et la huitième avec de la terre ». Une autre variante de ce récit dit qu’il faut laver le récipient « sept fois, dont la première avec de la terre »

Se référant à la théorie du concordisme connue de tous les milieux religieux littéralistes, quelle que soit leur religion, il est dit si l’Envoyé d’Allah a prescrit telle ou telle norme, c’est certainement pour une raison valable sur le plan scientifique. Il appartiendrait alors aux scientifiques de découvrir ultérieurement le bien fondé de cela. Ceci prouvera pour les musulmans la véracité de leur religion et son origine divine, Dieu étant omniscient.
L’interdiction du chien n’échappe pas à ce phénomène.

==> Les savants ont découvert des vérités choquantes concernant l’impureté du chien !

a) Le docteur Ismaéliwi El Mouhajer:
– « Un nouveau rapport médical a confirmé l ‘avertissement du Messager d’Allah Mohammad (Que le Salut Soit Sur Lui) lié aux chiens, en montrant que le fait de s’habituer à toucher le chien et de jouer avec lui, toucher ses déchets et sa bave ou salive, conduit
à la cécité donc rend la personne aveugle ! Des vétérinaires spécialisés ont montrés après de maintes recherches que l’élévation des chiens et le contact avec leurs baves et leurs déchets transfert à l ‘homme des parasites appelés: Toxoplasme canin qui peut engendrer la cécité. Le docteur IYAN RIGHT spécialiste en la médecine vétérinaire a montré après une étude faite sur 60 chiens que le ¼ de ces animaux portent dans leurs
corps les œufs de ces verres parasitaires, plus de 180 œufs se trouvent dans chaque gramme de poils du chien, ce qui est un nombre plus élevé que celui qui se trouve dans la terre, alors que le dernier ¼ des chiens analysés portent 71 des œufs progressés c’ est à dire avec des fœtus dont 3 étaient prêts à circuler, donc capable d’attaquer l’homme. Les spécialistes qui ont conduit cette recherche publiée dans le journal britannique Daily Mirror ont montrés que les œufs de ces larves sont trop mous, dont la longueur est d’un millimètre, donc ils peuvent se déplacer facilement en cas de contact avec les chiens, ainsi ils migrent, se cachent et prospèrent dans la partie qui se trouve derrière les yeux et les détruisent. C’est pour cette raison que les docteurs nous conseillent de bien laver les mains une fois que nous touchons les chiens. Il nous faut savoir que 10’000 personnes sont contaminées chaque année aux Etats-Unis, la plupart étant des enfants.

Voilà 14 siècles déjà, que l’Envoyé d’Allah (QSSL), nous a conseillé de ne pas toucher les chiens ou de jouer avec eux car ces animaux n’arrêtent pas de gratter leur peau avec leur langue ce qui permet le déplacement des vers bactériens de la bouche aux poils de l’
animal; ainsi tout contact avec cet animal devient nuisible pour la santé de l’être humain. »

b) Le Docteur Abd Al- Hamid Mahmoud Tahmaz:
– « Scientifiquement il a été prouvé que les chiens sont porteurs de maladies très dangereuses car leurs intestins ( côlon) portent des vers appelés: tænia échinocactus qui ont une forme enroulée, produisant des œufs sortant de son corps avec l’urine, une fois que le chien touche son corps avec sa langue, cette dernière porte avec elle les œufs de ces vers qui se déplacent par la suite vers tout ce qui est touché par le chien: plats, personnes; ainsi ces vers passent à l ‘estomac des personnes, par la suite à leurs intestins ainsi les larves sortent de leurs œufs pour passer au sang et infectent tout le
corps et surtout le foie qui est un organe primordial du cops humain. Ces vers nouvellement nés produisent dans la partie du corps humain où s’installent un kyste remplit d’un liquide où se trouve les larves, ce kyste peut grandir et prendre la forme de la tête d’un fœtus humain, cette maladie est connue sous le nom de Kyste Hydatique dont les symptômes diffèrent selon l’organe du corps humain infecté. La plus dangereuse infection est celle du cerveau et du cœur car ils n’ont de remède que l’opération
chirurgicale.

==> Les médecins nous signalent le danger de ce ver bactérien et du poison de la bave du chien où il se trouve et nous montrent que le parasite infecte l’homme soit par la morsure du chien ou par l’infection d’une plaie ou d’une blessure par sa salive.

Question ?

Que deviennent les animaux après leurs morts ?

Allah rassemblera outre les êtres humains, les djinns et les animaux, le jour de la résurrection.
Il rendra justice même à la bête non cornée qui a été agressée par une bête cornée !
Une fois justice rendue à toutes les créatures, Allah ordonnera aux animaux d’être poussière !
Il n’y aura que les êtres humains et les djinns.
A ce moment là, l’infidèle dira :

« comme j’aurais aimé n’être que poussière ! » (Sourate 78-V40)

Prologue

Le chant du coq nous avertit du passage d’un ange.
– Il est souhaitable d’implorer le Seigneur de ses bienfaits !

Le braiement de l’âne nous avertit du passage d’un démon.
– Il est souhaitable d’implorer le Seigneur de nous en prémunir !

Il est interdit de tuer les crapauds.
– Leurs croassements sont des louanges à la grâce du Seigneur des Mondes !

Vu 40756 fois par 16765 visiteurs

Au fil des jours
octobre 2018
D L M M J V S
« Mar    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
Articles récents
Slideshow
  • Własny zespoł weselny 23 février 2017
    Myślicie, że nadal jest taki duży popyt na usługi zespołów weselnych? W tej branży można się spokojnie utrzymać przez cały rok czy tylko sezonowo? Jakie jest Wasze zdanie? Znacie może jakiś zespół, który ciągle ma zlecenia?
Total Petition Signatures
  • Rebaptisation du centre culturel de Baraki au nom de Guettaf AbdAllah: 52