defiFrance | Coeur en émoi

Articles avec le tag ‘France’

يَا مَعْشَرَ الْجِنِّ وَالإِنسِ أَلَمْ يَأْتِكُمْ رُسُلٌ مِّنكُمْ يَقُصُّونَ عَلَيْكُمْ آيَاتِي وَيُنذِرُونَكُمْ لِقَاء يَوْمِكُمْ هَـذَا قَالُواْ شَهِدْنَا عَلَى أَنفُسِنَا وَغَرَّتْهُمُ الْحَيَاةُ الدُّنْيَا وَشَهِدُواْ عَلَى أَنفُسِهِمْ أَنَّهُمْ كَانُواْ كَافِرِينَ

 

===>Traduction

 

« Ô communauté des djinns et des humains, ne vous est-il pas venu des messagers, choisis parmi vous, qui vous ont raconté Mes signes et averti de la rencontre de ce jour? Ils diront : « Nous témoignons contre nous-mêmes. » La vie présente les a trompés; et ils ont témoigné contre eux-mêmes qu’en (vérité) ils étaient mécréants. »

 
(Sourate EL ANÂME  Verset 130)

 

 **************

 

 

 

Pour commencer, voyons de près la biographie de Rachid Boudjedra sur Wikipédia d’après Jean Déjeux.

 

Qui est Jean Déjeux ?

 

Jean Déjeux né en 1921 est mort le 17 octobre 1993 à Paris. Membre des Pères blancs, il est l’auteur d’études sur la littérature française au Maghreb.

 

Écoutons-le :

Voilà, ce qu’il dit à propos de Rachid Boudjedra…

 

 » Il est né le 05 septembre 1941 (73 ans) à Aïn Beïda (Constantinois) et y passe sa jeunesse. Issu d’une famille bourgeoise, il commence ses études à Constantine et les poursuit à Tunis. Dés 1959, il prend le maquis. Blessé, il voyage dans les pays de l’Est, puis l’Espagne, où il est représentant du FLN. En 1962, après l’Indépendance, il rentre au pays natal et devient un étudiant syndicaliste. Il entreprend alors des études de philosophie à Alger et à Paris. Il obtient une licence de philosophie à La Sorbonne en 1965 et achève son cursus en présentant un mémoire sur Louis-Ferdinand Céline. Il se marie avec une Française. Il se destine à l’enseignement (Blida) mais en 1965, après la prise du pouvoir par Boumédiene, il quitte l’Algérie. Interdit de séjour pendant plusieurs années, car il faisait l’objet d’une condamnation à mort par fatwa (?). Il vivra d’abord en France de 1969 à 1972 puis au Maroc où il enseignera à Rabat jusqu’en 1975.

 

En 1977, il devient conseiller pour le ministère de l’Information et de la Culture.
Il participe à la rubrique culturelle de la revue hebdomadaire Révolution africaine.
Il est membre de la ligue des droits de l’homme.
En 1981, il est nommé lecteur à la SNED et enseigne à l’IEP d’Alger.

 

 

boudjedra

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poète, essayiste, romancier, auteur de théâtre, il compte à son actif une vaste bibliographie. »

 

Analysons les quelques incongruités de cette biographie promotionnelle !

 

Tout d’abord, il est remarquable de constater que Rachid Boudjedra tente coûte que coûte de s’identifier à Louis-Ferdinand Céline !

 

1/Dans son roman « La répudiation » lui, c’est Rachid le narrateur et elle, c’est Céline – le prénom de la mère de Louis-Ferdinand – qui devient l’allocutaire de son récit !
2/ Dès 1959, il prend le maquis (donc, il n’avait que 18 ans !)
– Comme Céline, à 18 ans sous les drapeaux !
3/ Il est blessé…
– Comme Céline – blessé dans une bataille près de la ville belge d’Ypres, et est démobilisé en 1915.
4/ Il voyage dans les pays de l’Est, puis l’Espagne, où il est représentant du FLN (?)
– Céline participe par la suite à plusieurs missions à but médical dans les régions du monde les plus pauvres, comme en Afrique, en 1926.
5/Il rentre au pays natal et devient un étudiant syndicaliste.
– Sur les traces de Céline considéré comme « anarchiste » !
6/ Dans « l’escargot entêté » il utilise des mots « scientifiques » !
– comme Céline qui était médecin !
7/ après la prise du pouvoir par Boumédiene, il quitte l’Algérie. Interdit de séjour pendant plusieurs années, car il faisait l’objet d’une condamnation à mort par fatwa. (?) Relevons l’amalgame ?! Le mot « Fetwa » est strictement lié au domaine religieux ?!
– Impensable durant le pouvoir de Boumédiene !!! (1965-1978)
8/ En 1977, il devient conseiller pour le ministère de l’Information et de la Culture.
(Il participe à la rubrique culturelle de la revue hebdomadaire Révolution africaine.)
(Il est membre de la ligue des droits de l’homme.)
– Comment était-ce possible ? Boudjedra était interdit de séjour pendant plusieurs années et en 1977, Boumédiene était TOUJOURS au pouvoir puisque décédé le 27 décembre 1978 !?
9/Il a écrit 29 romans…
– Tout comme Céline !

 

 

Voyons maintenant de plus près, l’autobiographie de Rachid Boudjedra !
(Mes remarques sont entre parenthèses.)

 

Écoutons-le  :

 

Il est né en 1941.

« D’abord l’école coranique à quatre ans. (1945)

Ensuite l’école primaire française à partir de six ans. Doublée d’un cursus d’arabe. (1947)

– C’est-à-dire que j’allais à l’école arabe le soir, à la sortie de l’école française. Cela me faisait une quinzaine d’heures à l’école par jour. Il faudrait rappeler que l’arabe n’était pas enseigné à l’école,pendant la colonisation française. Il y avait des écoles privées qui fonctionnaient le soir, qui étaient d’ailleurs gratuites mais financées par les dons des citoyens et des bénévoles. Cet apprentissage double se faisait à Aïn Beïda, dans le village où je suis né.

Ensuite, mon père m’a envoyé au lycée à Tunis. (1952)

– J’ai été élève du collège Sadiki. Rien que pour faire des études où l’arabe était enseigné au même titre que le français. C’était un enseignement bilingue et élitiste. Tous les cours étaient doublés. Par exemple nous étudiions les maths en français et en arabe, les sciences naturelles aussi et ainsi de suite. Toutes les matières étaient enseignées obligatoirement dans les deux langues !

Après (07) années d’études à Tunis. (1959)
– Il avait 18 ans.

De 1959 à 1962…soit 03 années, aucune information dans cette autobiographie ! Rien…

En 1962, j’ai commencé à Alger des études de philosophie. J’ai été élève de l’école normale supérieure d’Alger et j’ai obtenu un D.E.S (en 1965 ?) et un D.E.A. de philosophie, à la Sorbonne. (en 1966 ?)

En 1966, j’ai commencé à enseigner la philosophie dans un lycée (de jeunes filles, à Blida)

Voilà c’est tout. »

 

C’est tout ! C’est vraiment impressionnant…

Cette biographie/garde-fou balaie toute autre « biographie » non conforme à celle-là !

Rachid Boudjedra est un écrivain talentueux qui a du métier.

Il remet continuellement son style d’écriture et assume…

« Il est vrai que l’héritage arabo-musulman, l’éducation que j’ai reçue et qui était très imprégnée de cet héritage et qui baignait sans cesse dans ce monde de signes cachés ou apparents, ont créé chez moi ce culte du signe. En effet, tout est signe dans notre civilisation arabo-musulmane. »

 

Cette déclaration est de Boudjedra.

 

Ce 03 juin 2015, Rachid Boudjedra versatile, affirme son athéisme en direct sur Echourouk TV et le 05 juin à Oran, Rachid Boudjedra le plus controversé des écrivains algérien, annonce: « Non, je ne suis pas athée. Je l’avais affirmé parce que la question de cette journaliste m’avait contrarié ».

 

Une véritable énigme, notre pygmalion national !

 

Bibliographie:

 

Analysons quelques extraits :

1/ La répudiation (1969) de Rachid Boudjedra

« Ma (mère) était donc répudiée. Longues déambulations agressives à travers la maison. Lourde métamorphose. Elle rêvait peut-être de papillons chuintants et de phosphorescence pénétrante. La rupture avec le père était totale: il ne venait plus à la maison. Mutations intégrales. Transformations inadéquates. Le sang lui battait dans le bout des doigts. L’ovulation, chaque mois, se dégonflait lamentablement, comme une bulle crapaudine sur ces nénuphars en papier que nous rapportions des kermesses des écoles françaises. Si Zoubir, lui, pensait déjà à prendre une deuxième femme ! Halètements vertigineux des sourdes résonances. Toutes les nuits à franchir, et la solitude ! Mes tantes épiaient ma mère; et profondément visitées, elles soupiraient d’aise, en se retournant dans leurs lits, pour mieux suggérer les jouissances abondantes. Les vaches ! Je voyais Ma se mordre les lèvres et se tordre le corps. Elle se taisait. Dans le noir, je faisais semblant de dormir. Depuis le départ du père, j’avais pris sa place dans l’énorme alcôve. J’avais dix ans et comprenais beaucoup de choses. »

Boudjedra avait dix ans et relate ainsi ses aversions, ses refoulements et ses douloureux ressentis. Ses mots sont insoutenables pour un lecteur musulman de culture arabo-musulmane ! Il met à nu l’intimité de « sa mère » et extrapole de sa vision détraquée, les instincts féminins de sa mère dans un langage délirant et exaspérant !
Presque de l’inceste…

–  » Longues déambulations agressives à travers la maison. Lourde métamorphose. Elle rêvait peut-être de papillons chuintants et de phosphorescence pénétrante. »
-« Le sang lui battait dans le bout des doigts. »
-« L’ovulation, chaque mois, se dégonflait lamentablement, comme une bulle crapaudine… »
-« Halètements vertigineux des sourdes résonances. »
-« Mes tantes épiaient ma mère; et profondément visitées, elles soupiraient d’aise, en se retournant dans leurs lits, pour mieux suggérer les jouissances abondantes. »
-« Je voyais Ma (mère) se mordre les lèvres et se tordre le corps. »
-« Dans le noir, je faisais semblant de dormir. »
(dans le NOIR…Comment pouvait-il VOIR sa mère se mordre les lèvres ?!)

 

===> Un autre énergumène de même acabit : Amin Zaoui  (un obsédé sexuel !)

 

Analysons un extrait très significatif de son roman :  » Festin de mensonges »

 

« J’aime faire l’amour avec des femmes mûres. Cela doit me venir de ma tante, la sœur jumelle de ma mère, qui m’a dépucelé.

Dans la grange où nous nous retrouvions, elle criait fort le nom d’Allah au moment de jouir.
Ensuite j’ai connu d’autres femmes. Toutes m’ont apporté des choses. L’alcool, le tabac, les livres des roumis.
En plus du sexe. Je crois que je les aimais autant qu’il est possible d’aimer Allah lui-même.
Mais ce n’était pas du goût de tous. L’Algérie venait d’obtenir l’indépendance et arrivés d’Égypte ou de Palestine, les Frères musulmans devenaient de plus en plus influents. Un jour il faudrait que je m’amende. »

 

– C’est de l’inceste ! (sa tante maternelle qui l’a dépucelé !)
– Elle criait le Nom d’Allah au moment de JOUIR ! Remarquez l’outrage : (Allah et le sexe !)
– « Je crois que je les aimais autant qu’il est possible d’aimer Allah lui-même. » (un sacrilège dans la bouche d’un apostat)
– …/…et arrivés d’Égypte ou de Palestine, les Frères musulmans devenaient de plus en plus influents. (affirmation d’un hérétique, dangereusement tendancieuse…)

 

===> Amin Zaoui est né le 25 novembre 1956 à Bab El Assa (Tlemcen)

 

Il cite :

– Son dépucelage (par sa TANTE Maternelle !)
Ses rapports sexuels avec sa tante dans la grange !
– D’autres femmes (?), l’alcool, le tabac…
Amin Zaoui relate des fragments de son enfance. (07 ans)

L’Algérie venait d’obtenir l’indépendance…(05 juillet 0962)
Ses allégations ne prêtant pas à équivoque, nous sommes tenus de considérer toutes ces dépravations comme se situant entre 1956 et 1962 ?! Amin Zaoui avait juste 07 ans ?!

Amin Zaoui est le symbole de la débauche et de la luxure…

 

Il est nommé en 2002 directeur général de la Bibliothèque Nationale et…limogé en 2008 par la ministre de la culture Khalida Toumi qui le renvoie ainsi sur le dépotoir de ses origines !

 

 

« Quand je m’examine, je m’inquiète. Quand je me compare, je me rassure. »
( Charles Maurice de TALLEYRAND )

2/Timimoun de Rachid Boudjedra

L’ALCOOLISME
« Mais le pire c’est la vodka. Elle m’a donné ce cou de poulet déplumé qui semble toujours nager dans le col de mes chemises; ces yeux brouillés aux paupières lourdes et sans cils. Ma pomme d’Adam a l’air de tourner sur elle-même, tel un gros bouton en carton-pâte amidonné. Toujours aussi cette allure de vieille tortue (…) ».
Il répare son minibus (« Extravagance ») : « Une manière d’occuper le temps pour ne pas boire et pour plaire à Sarah qui n’a pas l’air de se rendre compte de l’effet désastreux que produit le manque d’alcool sur mon organisme imbibé depuis l’âge de 1’âge de 16 ans. La passion du désert vint plus tard. »

 

On a l’impression ici, que Boudjedra pro domo, fait son propre portrait en se comparant à un escargot. En se ridiculisant, il évite de donner ainsi aux autres l’occasion de le ridiculiser…

« Elle m’a donné ce cou de poulet déplumé qui semble toujours nager dans le col de mes chemises; ces yeux brouillés aux paupières lourdes et sans cils. Ma pomme d’Adam a l’air de tourner sur elle-même, tel un gros bouton en carton-pâte amidonné. Toujours aussi cette allure de vieille tortue… »

 

LE SEXE
Je dis comme ça : prends une bière toi aussi… prends une 33 Lux… ça vaut toutes les femmes du monde… je n’ai jamais rien compris au sexe ni aux phantasmes lubriques et libidineux des hommes… mon propre sexe me dégoûte… c’est quelque chose de bizarre une excroissance mobile… immobile… c’est mou c’est dur ridicule bistré… avec un œil torve…franchement non alors un sexe de femme un vagin merci..
[…] Je dis encore : je n’ai jamais rien compris à cette affaire de sexe… celui de l’homme une chose bistrée qui me fait penser à un viscère marron desséché froissé… ça me donne la nausée et puis ces couilles rosâtres, bistrées qui pendouillent tu trouves pas ça moche de montrer ça à une femme à ta place j’aurais honte pauvres femmes il faut dire qu’elles ne sont pas plus gâtées que nous…

===> Le déni du sexe et cette perversité latente remontent à sa plus tendre (?) enfance. Boudjedra accuse justement « le sexe » d’être la cause première des malheurs de sa mère (Répudiation) qu’il ne semble pas contester. Ce sont les conséquences de cette répudiation qui font mal unilatéralement puisque Si Zoubir (on ressent une certaine ironie à l’égard de ce père ) qui pense déjà à une seconde épouse !
 
===> La femme « répudiée »  ne peut se remarier !

Le mari lui, peut prendre quatre épouses en même temps…

Boudjedra ne manque pas une occasion de se moquer de son “microgénitomorphisme” ! Serait-il asexuel comme son maître Céline qu’il adule à la déraison ?
(Louis-Ferdinand Céline, « d’un Château l’autre »)
(Paris: Editions Gallimard, 1957)

 

Céline

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3/ L’ escargot entêté (1977)

La folie prend plusieurs visages dans l’ œuvre de Boudjedra. Ainsi dans L’ Escargot entêté elle est de type névrotique et atteint un commis de l’ État au service de la dératisation qui a pour mission d’assainir la ville. L’ extermination des rats qu’il veut mener d’une manière scientifique (« abandonner les anticoagulants et utiliser un mélange de poisons rapides et des poisons fumigènes. Je connais la recette. Cette fois-ci j’emploie les grands moyens. D’un côté une addition d’alphachloralose, de strychnine et de phosphore de zinc, de l’ ANTU, de composé 1080e de sulfate de thallium. De l’ autre, une addition fumigène de bromure méthylique, d’acide cyanhydrique, de monoxyde de carbone et de cyanure de calcium pulvérisé…

On peut aussi comparer Rachid Boudjedra, toute proportion gardée à l’écrivain marocain Driss Cheraïbi né le 15 juillet 1926 et mort le 01 avril 2007 à Crest (France). Driss décrit dans son livre « Passé simple », (1954) sa révolte contre les abus de pouvoir de la grande bourgeoisie marocaine, incarnés par son père «le Seigneur» !

Rachid Boudjedra est un solitaire qui retrouve ses repères dans les mots ! L’écriture pour lui, est une thérapie. Il trouve son refuge dans cette liberté de s’exprimer sans tabous ni limites ni pudeur. C’est le moyen le plus sûr pour lui, de clamer haut et fort toute sa rancœur, ses peurs et ses fantasmes les plus fous.

 

Jamel Eddine Bencheikh définit quant à lui l’écriture comme étant par définition l’expression d’une solitude. L’écriture dit-il, est le geste que fait un écrivain pour sortir de sa solitude […] L’écriture peut être le geste désespéré pour retrouver les autres. » (Interview.Sindbad, no 8,15,janvier 1983)

 

L’usage que fait Boudjedra de son vécu dans les textes est double puisqu’il oscillera entre le vécu et l’expérience similaire à travers l’intertextualité des autres ! Il rejette d’une chiquenaude tous les tabous et se noie dans ses obsessions sexuelles !
Il vit de ses refoulements…

Pour Boudjedra, l’Islam est un écueil à ses fantasmes…
Il essaye (comme tant d’autres, avant lui) de pousser la femme à se débarrasser de toutes ces recommandations religieuses héritées d’une société musulmane juger répressive pour…retrouver son indépendance et vivre hors de la domination patriarcale. Elle pourra alors s’épanouir à l’image de sa modernité radicale issu de son occident décadent ! Mettant en avant sa revendication d’une modernité éculée, il se pose en pourfendeur de ce qui est reconnu et établi, comme la tradition et les coutumes dans la société musulmane, la jugeant rétrograde en partant de son propre vécu ! (c’est à dire : la polygamie de son père, la répudiation de sa mère et son aversion du sang des menstrues ! (A Huit ans, découverte derrière la porte de la cuisine de chiffons imbibés de sang noirâtre…) « Timimoun »

 

Partant de la notion de propriété intellectuelle comme héritage culturel, Boudjedra s’engouffre avec détermination dans le gouffre de la littérature subversive sous couvert de l’intertextualité universelle open source !

A bout de souffle et d’inspiration, Boudjedra se replie sur l’intratextualité (avec « Macération » – 1984) à l’instar de Alain Robbe-Grillet précurseur du genre avec « Topologie d’une cité fantôme – 1976) puis s’identifiant dans la forme, à Claude Simon et se confond à lui dans une étonnante mimesis textuelle et symbolique.
Pour le fond, Faulkner sera pour lui l’alter égo qui donnera à tous ses refoulements l’univers narratif de son destin personnel. Dans le cheminement de sa chronologie causale des évènements passés, Boudjedra extériorise ses vieux démons, les imputant à la société patriarcale qu’il juge assez archaïque et contre laquelle il déverse toute son animosité et son fiel.

 

 

C’est à travers le fil de ses réminiscences que se déroule dans un dynamisme scripturaire le flot de ses souvenirs personnels ignoblement agressifs !

 

 

 

 

Vu 60283 fois par 11805 visiteurs

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

82Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis les plus acharnés des croyants. Et tu trouveras certes que les plus disposés à aimer les croyants sont ceux qui disent: «Nous sommes chrétiens». C’est qu’il y a parmi eux des prêtres et des moines, et qu’ils ne s’enflent pas d’orgueil.

 83Et quand ils entendent ce qui a été descendu sur le Messager [Moḥammad], tu vois leurs yeux déborder de larmes, parce qu’ils ont reconnu la vérité. Ils disent: «Ô notre Seigneur ! Nous croyons: inscris-nous donc parmi ceux qui témoignent (de la véracité du Coran).

SOURATE 5
EL-MĀÏDAH (LA TABLE SERVIE)

 

Peut-on dire que l’affaire du « Charlie Hebdo » n’est plus d’actualité puisque la grande mascarade vient de s’achever ? Non ! Assurément non !

Charlie Hebdo, n’est que l’arbre qui cache la forêt !

Puis il faut bien le souligner, de quel Charlie Hebdo faut-il parler ?
– Celui de la provocation outrageuse, du déni et des caricatures offensantes ?
– Ou celui de la compassion, véritable cheval de Troie de l’islamophobie, de la rancœur et de la haine ?

Le rôle de tout journal satirique et humoristique est la dérision ! Cependant, il y a une déontologie.
On ne peut impunément se moquer des croyances des gens sous couvert d’une tradition libertaire ?!
Qui a inventé le lèse-majesté ?

Chose remarquable et très significative, l’ancêtre de Charlie Hebdo, le magazine Hara-Kiri (entendez, « Qui Rit »), fut suspendu en 1961 sur injonction du général De Gaulle pour publication immorale et une deuxième fois en 1966…
Le 16 novembre 1970, retour de manivelle ! Le Hara-Kiri, se fait…Hara-Kiri en parodiant le deuil national du général De Gaulle le trouvant démesuré comparé à celui des victimes d’un tragique incendie dans un dancing ! C’est le très controversé ministre de l’intérieur français Raymond Marcellin qui le 17 novembre 1970 ordonna l’interdiction définitive de ce magazine. Comme quoi, on peut mourir de différentes manières. Quand une parution disparaît, la plupart du temps ses membres fondateurs refont surface, avec un autre titre plus laudateur en signe de pénitence !

Une semaine après, le Charlie Hebdo voit le jour…
Charlie, en référence à Charles…De Gaulle ! Une façon comme une autre de faire son mea Culpa !
Douze ans après, Charlie Hebdo disparait pour une longue durée…

Charlie Hebdo réapparait avec Philippe Val comme directeur de la publication et de la rédaction à partir de 1992. Philippe Val un sioniste convaincu, deviendra très vite le premier fossoyeur de cet hebdomadaire irrévérencieux qu’il quittera en mai 2009 ! Ses prises de position et sa polémique vis-à-vis de l’Islam et son soutien inconditionnel aux États-Unis et à Israël ne sont plus à démontrer. En 2006, il cosigne une pétition pour le droit au blasphème avec Ayaan Hirsi Ali, Chahla Chafiq-Beski, Caroline Fourest, Bernard-Henri Lévy, Irshad Manji, Maryam Namazie, Mehdi Mozaffari, Taslima Nasreen, Salman Rushdie, Antoine Sfeir, Ibn Warraq…

Philippe Val est un vif partisan du maintien de l’infâme loi dite Gayssot.

C’est sous sa responsabilité et avec son accord, que le 8 février 2006, Charlie Hebdo reprenait à son tour, la publication de la série des caricatures de Mohammed (le sceau des Messagers d’Allah) publiait par le journal danois « Jyllands-Posten », en ajoutant un dessin de Cabu en couverture ! C’est le même jour que Tewfik Allal un athée franco-algérien publie un communiqué dans Charlie Hebdo, favorable à ces mêmes caricatures offensantes !

Le ministre des Réformes Roberto Calderoli a démissionné samedi le 18 février 2006 du gouvernement italien, après avoir été accusé par la Libye d’offense à l’Islam mais Philippe Val l’initiateur du « manifeste des douze » lance un appel le 01 mars 2006, à la lutte contre l’islamisme intégriste et cela à l’instar de la publication du manifeste des libertés, le 17 février 2004 rédigé par le sieur Tewfik Allal et signé par des personnalités « de culture musulmane !?»
Le mercredi 15 mars de la même année, le ministre de la culture française organise une soirée apologétique et rend hommage aux dessinateurs de l’hebdo. Le ver était déjà dans la pomme…

Pourtant Philippe Val se fait tabasser à mort, en octobre 1995. Deux militants anti-IVG qui l’attendaient devant la Maison de la radio, se sont empressés de lui casser la mâchoire et plusieurs dents…
Une agression contre la liberté d’expression…sans incidence !

Faut-il rappeler que beaucoup d’intellectuels palestiniens ont été assassinés par le Kidon ! (Service d’action du Mossad) La liste est trop longue à énumérer…
Ghassan Kanafani et Naji Al-Ali pour ne citer que ceux-là !

1/Ghassan Kanafani est un écrivain, journaliste et activiste palestinien.
Il est né le 09 avril 1936 à Acra – Palestine occupée.
Ghassan est assassiné le 08 juillet 1972, dans un attentat à la voiture piégée à Beyrouth.(Liban)

2/Naji Al-Ali, est un caricaturiste palestinien. Sa famille s’est réfugiée en 1948 au camp libanais de Ain-El-Helweh. Né en 1938, il est assassiné le 29 août 1987 à Londres.(Royaume-Uni)

Personne n’a bougé le petit doigt. Pas une vague. Rien…

La France pays des libertés, n’appartient plus aux français…de souche !

La diaspora juive y a trouvé un terreau très fertile et des pro-sionistes très zélés à l’image de Manuel Valls qui était chargé (1997-2002) de la communication et de la presse au cabinet du premier ministre Jospin. Manuel Valls a été élu maire d’Evry en 2001. Il n’a jamais été pro-israélien à cette date !

Mais qu’est donc devenu l’olivier planté par Valls, à Evry le 12 avril 2008 en l’honneur de la Palestine ?

Marié depuis 2010 à la violoniste (j’allais dire : sionoliste) Anne Gravoin qui est de confession juive, il accède d’une manière fulgurante aux plus hauts postes de l’administration française ?! Deux ans après son mariage, il est ministre de l’Intérieur dans les gouvernements Jean-Marc Ayrault (2012-2014). En signe d’allégeance à Israël, le 19 mars 2014 (Place du Trocadéro) Valls tient un discours virulent contre l’antisémitisme ! Douze jours après, (le 31 mars 2014) il est promu Premier ministre, succédant à Jean-Marc Ayrault ! Pas moins que ça. Il succédera vraisemblablement à François Hollande même si ce dernier a été assisté, dans sa course à la présidence, par deux personnalités influentes sur la scène internationale: Henri de Castries, patron du Bilderberg, et Larry Hochberg, président d’un lobby israélo-américain dénommé Elnet ! Néanmoins, Valls  un sioniste et franc-maçon a bel et bien été invité en 2008, à participer aux réunions Bilderberg pour poursuivre un endoctrinement et maintenir son allégeance aux sionistes ! Les deux conseillers de Hollande, Laurent Fabius et Pierre Moscovici sont deux juifs-sionistes avec le reste :

-Julien Dray
-Daniel Cohn-Bendit
-Elie Barnavi
-Bernard Henri-Levy
-Zeev Sternhell
-Avi Primor
-Etienne-Emile Baulieu
-Suzanne de Brunhoff
-Vincent PEILLON
-Nathalie Bensahel
-François Rebsamen
-Harlem Désir
-Cohn-Bendit
-Adeline Hazan
-Michèle Sabban
-Jean-Michel Casa…

Moins sioniste que moi…tu meurs !

Qui prouve que Manuel Valls alors ministre de l’intérieur, n’avait pas élaboré un fichier secret sur les musulmans de France comme l’avait fait André Tulard pour les juifs sous Vichy ?

Il suffit de citer quelque part, Israël, la Shoah ou tout simplement les juifs et…vous êtes taxés d’antisémites ?! Vous aurez sur le dos, une armada d’associations juives ou pro-sionistes qui activent librement en France. Liste non-exhaustive :

– Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (CRIF)
– Fédération des Sociétés Juives de France (FSJF)
– Association Humanitaire de la communauté Juive de France (OHR Hanna)
– Associations juive annuaire associations juive (Alloj)
– Association des Directeurs d’Ecoles Juives dE France (ADEJF)
– Fonds social juif unifié (FSJU)
– l’Alliance israélite universelle (AIU)
– Ligue de défense juive (LDJ)
– Mouvement de la jeunesse sioniste (Le Betard et sa branche étudiante, le Tagar)

Un arsenal juridique a déjà été mis en place pour museler toutes velléités !
Demandez à Robert Faurisson, Dieudonné (Mbala Mbala) ou Alain Soral ! Vous serez médusés…

Mais…POURQUOI donc, des pays si différents, éloignés les uns des autres par des milliers de kms, ont-ils adopté au fil des siècles, la même attitude « antisémite » vis à vis du « juif » errant ? En dépit des cultures et de l’environnement propre du pays hôte, ce petit »juif » errant si différent de ses coreligionnaires, présente lui aussi les mêmes tares héréditaires ! (Cupidité, fourberie, hypocrisie, usure, avarice, félonie…) Usurier de renommée mondiale et spécialiste de la manigance, il réussit à avoir la mainmise sur le pouvoir occulte et parvient grace à l’argent sale, à contrôler les centres de décisions à travers le monde…Rien ne lui échappe ! Les mass-média, le show biz, l’industrie cinématographique et musicale ! Il constitue dès lors un puissant lobby incontournable aux USA tel l’American Jewish Committee , ce comité juif américain qui est l’un des piliers du Lobby juif aux Etats-Unis, et l’une des organisations les plus attachées à faire régner son ordre sur le monde médiatique et qui bientôt étendra son hégémonie sur l’ensemble du plateau européen…et partant sur le reste du monde !

Écoutons plutôt, LAZARE Bernard qui dans la préface de son livre, s’interroge sur les causes de « l’antisémitisme » à travers le monde : l’Antisémitisme, son histoire et ses causes suivi de Contre l’antisémitisme.

« Je n’approuve pas l’antisémitisme, c’est une conception étroite, médiocre et incomplète, mais j’ai tenté de l’expliquer. Il n’était pas né sans causes, j’ai cherché ces causes. Ai-je réussi à les déterminer ? C’est à ceux qui liront ces pages d’en décider. Il m’a semblé qu’une opinion aussi universelle que l’antisémitisme, ayant fleuri dans tous les lieux et dans tous les temps, avant l’ère chrétienne et après, à Alexandrie, à Rome et à Antioche, en Arabie et en Perse, dans l’Europe du Moyen Âge et dans l’Europe moderne, en un mot, dans toutes les parties du monde où il y a eu et où il y a des Juifs, il m’a semblé qu’une telle opinion ne pouvait être le résultat d’une fantaisie et d’un caprice perpétuel, et qu’il devait y avoir à son éclosion et à sa permanence des raisons profondes et sérieuses. «  ( Préface )
LAZARE Bernard

Fourberies et stratégie du petit « juif »
C’est le petit « juif sans défense, c’est l’éternel persécuté. Il entretient le « mythe » de l’holocauste ( la shoah) devant ses « alliés » les mettant ainsi devant leurs mauvaises consciences et les force ainsi à assumer leurs responsabilités morales vis à vis de leur dette historique ! Il s’entoure de lois « scélérates » comme la « loi Gayssot » pour ne citer que la France ceci pour contrecarrer TOUS ceux qui s’opposent à ses perfides desseins ou osent remettre en question, l’idéologie sioniste et criminelle !

Dix-neuf historiens français avaient lancé un appel à l’abrogation d’un certain nombre de lois à commencer par la loi ant-irévisionniste du 13 juillet 1990, parue au Journal officiel de la République française le 14 juillet 1990 sous la signature de François Mitterrand, de Michel Rocard et de quelques autres ministres socialistes. Cette loi, qui n’est que la réplique d¹une loi israélienne de 1986, avait été demandée, dès le mois de mai 1986, par un certain nombre de personnalités françaises d’origine juive réunies à Paris autour du grand rabbin René-Samuel Sirat, de Pierre Vidal-Naquet et du défunt Georges Wellers. L’historien Jean-Pierre Azéma s’était associé à ces personnalités. Sur le plan politique et parlementaire, le véritable promoteur de la loi a été Laurent Fabius. Pour des nécessités d’ordre politique au sein de la majorité socialo-communiste, L.Fabius et les socialistes ont laissé au communiste Jean-Claude Gayssot la prérogative de soumettre au parlement sa proposition de loi contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie mais à la condition d’y ajouter une disposition anti-révisionniste rédigée par Laurent Fabius et ses amis.

Cette loi est aujourd’hui connue sous les noms de « loi Gayssot » ou « loi Fabius-Gayssot » ou « loi Rocard-Gayssot ».

Loin de servir une idéologie, les révisionnistes s’astreignent simplement à la recherche méthodique de l’exactitude en matière d’histoire. Ils ne peuvent donc que se féliciter de ce que dix-neuf historiens français qui, pour leur grande majorité, sont de gauche et, pour certains d¹entre eux, ont une origine juive, se voient enfin contraints de réclamer l¹abrogation de « l¹atroce » loi Fabius-Gayssot (Yves Baudelot, avocat du Monde).

Encore une loi scélérate pour servir les desseins crapuleux des sionistes…français !

Bernard Cazeneuve socialiste radical, devient le 02 avril 2014, ministre de l’Intérieur au sein du gouvernement Valls le pro-sioniste. Très proche de Laurent Fabius, (un autre sioniste) il s’empresse 09 mois après sa nomination et suite à l’hystérie collective provoquée, d’introduire un amendement qui devra permettre à l’autorité administrative d’exiger des moteurs de recherche sur le net, de déréférencer des sites sans l’intervention du juge !

Une abominable atteinte aux libertés fondamentales du seul ressort de la justice et non de l’exécutif.

Ayant provoqué le « Grand Frisson » en profitant de la sensibilité des français et de leurs émotions, ils s’activèrent alors à mettre en place, un régime d’exception proche du totalitarisme stalinien en vue de concrétiser l’objectif planifié. Pour arriver à ses fins, ce gouvernement actuel n’hésite pas a inciter les citoyens à la délation. On n’est pas loin du pétainisme et…de l’inquisition !

Il est même fort probable que ce système de pogrom informatique soit étendu aux pays assujettis à la France ?! Ce qui est très remarquable à travers cette loi, c’est l’exclusion de tous ceux qui font l’apologie de la provocation religieuse et du blasphème organisé par les Femens, Charlie Hebdo ou ceux qui s’identifient à leurs démarches islamophobes…

Être juif, est-ce appartenir à une race ou est-ce tout simplement une religion ?

Ou les deux en même temps ?

Toutes les sectes dans le monde, ont un fondement juif ! Du veau d’or aux illuminatis, (ils ont apparemment été fondés en Bavière en 1770 par un certain Adam Weisshaupt, un étudiant du philosophe juif Mendelsohn, et soutenus par la famille Rothschild) et la franc-maçonnerie !

Le reste, c’est des enfants de chœur

Par quelles méthodes diaboliques, ce pouvoir occulte peut-il si facilement asservir et contrôler les gens ?

-Le contrôle total de tous les systèmes financiers, les emprunts et les prêts.
-Le contrôle des médias.
-Le contrôle des universités et l’ensemble du système éducatif.
-Liguer l’un contre l’autre, en utilisant une théorie élaborée par Hegel : Thèse contre antithèse – synthèse.
-L’insertion des populations immigrées dans les pays.
-L’utilisation d’hommes de paille à des postes importants.
-L’assassinat de leaders adversaires en simulant une mort naturelle.
-L’ingénierie sociale. Une racaille facilement manipulée est suffisante.
(Mélange de groupes de population ayant des valeurs morales qui laisse à désirer, de faibles traditions, un bas niveau d’éducation et une faible volonté collective constituent l’objectif. Ceux qui ont des aptitudes particulières peuvent être pris et formés pour servir les Illuminatis dans des tâches techniques, la sécurité, ou dans le cadre de la propagande.La classe moyenne deviendra ainsi excédentaire et sera réduite à une pauvreté relative.)
-Moquerie et soumission des mœurs de sociétés qui opposent de la résistance.
(Le contrôle des médias, des industries de la mode et des systèmes d’éducation sont des éléments essentiels de cette stratégie. Un « idiot utile » est beaucoup plus efficace qu’un partisan conscient. Par ces moyens de subversion, des sociétés et des nations sont conquises de l’intérieur)
-Une guerre économique implacable.
-Contrôle et exploitation des normes de santé publique.
-La diffamation.

 

Qu’à donc à gagner cette France encore colonialiste, en restant dans le giron du judaïsme mondial ?

 

Chirac

L’ancien  président français Jacques Chirac (7 mai 1995 – 16 mai 2007)

Valls antisémit

Valls et BHL ?!

 

 

Sarkosy     Hollande   Valls

 

Nicolas Sarkozy                       François Hollande                 Manuel Valls 1er ministre français

 

 

Dati

 

 Rachida Dati devant le mur des lamentations...

 

 

Bush jr

 

Georges Bush Jr (USA) shimon perès  et…Ehud Olmert

 

Clinton

 

Bill Clinton (USA)

 

obama

 

Barack Obama (last but not least)

 

Israël fait du rapt de ses soldats un casus belli !
Elle n’hésite pas avec l’accord tacite de toutes les forces du mal, à mettre à feu et à sang tout le proche Orient. C’est un devoir sacré pour cette entité sioniste que de préserver le moral de son armée et de sa population !

Charlie Habdo a-t-il été attaqué par des musulmans ou est-ce un coup tordu des services ?

Pourquoi verser dans la surenchère, en présentant les musulmans comme incapables d’appliquer la loi du talion ?

Voici donc une cohorte de charognards qui défilent, consternés que des agnelets aient pu commettre l’irréparable ? Des assassins et leurs affidés paradant dédaigneusement à Paris, en crachant ostensiblement à la face du monde libre, toute leur haine et leur rancœur. Toute la racaille affiliée au néo-colonialisme français est au rendez-vous ! Obédience oblige. Même Mahmoud Abbes (celui qui abaisse son froc…) est là ! Une véritable insulte à la mémoire de tous ceux qui ont été assassinés en Algérie, en Tunisie, au Maroc, au Mali, en Syrie, en Irak, au Liban, en Egypte, en Afghanistan, au Yémen, en Somalie, à Djibouti et en Palestine !

 

Sionistes

 Toutes les légendes en couleur sont de Goutdemiel ! (à part, celles de couleur blanche)

Que peut bien rapporter à la France, cette victoire à la Pyrrhus ?

 

La haine engendre toujours la violence et on ne récolte que ce que l’on sème…

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

110. Vous êtes la meilleure communauté, qu’on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez en Allah. Si les gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d’entre eux sont des pervers.

111. Ils ne pourront jamais vous causer du tort seulement par nuisance et s’ils vous combattent, ils vous tourneront le dos et ils n’auront alors point de secours.

112. Où qu’ils se trouvent, ils sont frappés d’avilissement, à moins d’un secours providentiel d’Allah ou d’un pacte conclu avec les hommes. Ils ont encouru la colère d’Allah, et les voilà frappés de malheur, pour n’avoir pas cru aux signes d’Allah, et assassiné injustement les prophètes, et aussi pour avoir désobéi et transgressé.

113. Mais ils ne sont pas tous pareils. Il est, parmi les gens du Livre, une communauté droite qui, aux heures de la nuit, récite les versets d’Allah en se prosternant.

114. Ils croient en Allah et au Jour dernier, ordonnent le convenable, interdisent le blâmable et concourent aux bonnes œuvres. Ceux-là sont parmi les gens de bien.

115. Et quelque bien qu’ils fassent, il ne leur sera pas dénié. Car Allah connaît bien les pieux.

 

SOURATE 3
AL-˒IMRĀN (LA FAMILLE D’IMRAN)

Versets : 110/115

 

 

Vu 46219 fois par 11565 visiteurs

Heureusement que le monde va mal ! Je n’aurais pas supporté d’aller mal dans un monde qui va bien ! (Coluche)

 

phot1_Bêtisier

phot2

phot3

phot4

phot29

phot26

phot25

phot24

phot23

phot30

phot21

phot20

phot19

phot18

phot16

phot13

phot14

phot15

phot12

phot11

phot10

phot7

phot8

phot9

phot6

phot5

phot22

Vu 24992 fois par 6090 visiteurs

Qui est Daoud Kamel ?
 
 
Laissons wikipédia faire la part des choses…
 
Kamel Daoud, né le 17 juin 1970 à Mostaganem, est un écrivain et journaliste algérien d’expression française. Il tient une chronique, Raina raikoum (« Mon opinion, votre opinion »), dans Le Quotidien d’Oran, dont il a été le rédacteur en chef pendant huit ans.
D’après lui, il a obtenu, au sein de ce journal « conservateur » une liberté d’être « caustique ». Il est aussi éditorialiste au journal électronique Algérie-focus.
Le 12 février 2011, dans une manifestation dans le cadre du printemps arabe, il est brièvement arrêté. Ses articles sont également publiés dans Slate Afrique.
 
Le 14 novembre 2011, Kamel Daoud est nommé pour le Prix Wepler-Fondation La Poste, qui échoie finalement à Éric Laurent.
 
 
Voilà pour les présentations !
 
 
Monsieur Daoud Kamel est un journaliste qui séduit par ses billets très percutants ou caustiques comme il aime tant les qualifier. Ce professionnel de la presse écrite, est tout sauf un preux chevalier contre l’injustice et l’ostracisme ! C’est un as de la manipulation et de l’intox.
 
Monsieur Daoud à force de radoter, vous avez fini par montrer votre véritable visage, vous qui louvoyez à travers des non-dits, des allusions et des dérobades à peine déguisées !
Votre terrain de prédilection est l’ironie, la médisance et parfois par condescendance, vous incarnez le bon citoyen et le bon samaritain en prodiguant soins et conseils à tous ceux que vous détestez au plus profond de vous-même ! Sachez quand même que ces arabophones que vous agressez sans cesse, ignorent jusqu’à votre existence ! Vous prêchez dans le désert.
 
Vous visez un lectorat d’essence francophile ou d’expression française.Tous ceux qui s’abreuvent à votre maléfique mamelle, ont déjà été sevrés par leur nourrice naturelle, la culture avilissante de Michelet, de Cavaignac et du duc de Bourmont. Ils vous sont très reconnaissants ! Ni Dieu ni maître ! L’évangélisation a fait le reste…
 
A ceux là-mêmes, vous offrez la chair de vos ennemis jurés sans complaisance aucune ! Un vrai anthropophage des temps modernes !
 
Indubitablement, vous êtes en passe de venir un maître en la matière. Vous êtes insatiable. Pour plaire à vos commanditaires, vous n’hésitez-pas à utiliser l’amalgame et la surenchère à travers ce torchon que vous appelez ostentatoirement « Algérie-Focus » dont vous êtes l’éditorialiste ! C’est tout dire. Oui, c’est un titre qui convient à toutes vos élucubrations un peu fades !
Un site pour faux-c..ls, d’obédience sioniste ! (1)
 
Vous faites, toute honte bue, l’apologie des « prostituées VIP » ,des transsexuelles et de tous les autres tarés du sexe ! Il vous plairait sûrement, de voir la terre de nos ancêtres, se dévergonder pour aller à la dérive dans un monde sans repère qui est le vôtre ! Sodome et Gomorrhe ou Pompéi, vos modèles ? Non, monsieur Daoud, comme vos congénères, vous vous êtes trompés d’époque et de nation ! L’Algérie malgré ses problèmes n’a pas besoin d’objecteur de conscience. L’Algérie est musulmane et restera musulmane en dépit de toutes vos tentatives pernicieuses de déstabilisation.
 
Ce qui me turlupine un peu dans vos déjections épistolaires, c’est le manque de lucidité…car la haine vous aveugle ! Vous n’êtes pas impartial. Chacun de nous, se réserve donc le droit de vous remettre à votre place, c’est à dire parmi les vils laudateurs zélés d’un pouvoir honni ! Un éradicateur sans scrupule ! En tant que tels, vous êtes de ceux qui sèment la haine et la discorde entre les algériens ! Vous êtes un spécialiste de la zizanie car mine de rien, vous vous attelez à dresser le kabyle contre l’arabe, (selon votre ignoble étymologie) le musulman pratiquant contre le musulman non-pratiquant que vous édulcorez pour l’anesthésier définitivement.
 
Vos prises de position donnent une idée du triste personnage que vous êtes. Vous rêvez d’un pays libertin totalement asservi aux jouissances du sexe au nom de la liberté d’expression ! (que pourtant vous refusez aux autres) Cependant, personne ne vous retient ?! Il y a évidemment, tous ceux qui sont à votre image et qui vous applaudissent !
 
En faux prophète, vous vous prévalez d’une largesse d’esprit et d’une tolérance envers des décrets divins que vous transgressez allègrement en toute impunité ! Méfiez-vous, les voies du Seigneur sont impénétrables ! Il y va de votre âme…
 
Votre stratégie subversive est claire comme de l’eau de roche même disséminée dans un foisonnement d’articles épars ci et là ! Vous ne ciblez que les islamistes et les conservateurs toutes tendances confondues. Pour vous, un bon islamiste est un islamiste mort !
 
Vous prenez un malin plaisir à mettre en pièces le FIS et ses dirigeants ? L’AIS de Madani Mezrag ?
Quoi, vos commanditaires ne vous ont rien dit ?
Étrange…oui, tout cela est vraiment étrange !
 
Vous passez de Boudjerra Soltani à Mokri en égratignant au passage Belkhadem ! En quoi, le nom de Abou Djerra sous gêne-t-il à ce point ? Ce n’est pas un nom typiquement algérien, dites-vous ?
Pourtant, Daoud est un nom à consonance juive, non ? Le roi David…
Quant à Kamel (Kamal) il est d’origine turque !
Commencez par balayer devant votre porte.
 
 
Vous êtes à l’affût et vous tirez sur tout ce qui bouge à commencer par monsieur Bouteflika, le président de l’Algérie ! Pourquoi ce timing ? On achève si bien les chevaux…
 
Puis vous semez le doute en balançant insidieusement le nom de Monsieur Fattani, votre confrère de « l’expression » mais vous ménagez le buveur de thé ?! Entre sagouins, on se respecte !
A défaut de Abdelaziz, on tance du Saïd !
 
Vous vous êtes même fait une virginité militante quant à votre supposée arrestation où vous aviez bravement été malmené ! Pensez-vous que nous soyons péquenots à ce point ?
 
S’il n’est pas le meilleur des président, monsieur Bouteflika n’en est sûrement pas le plus mauvais ! Vous n’avez raté aucune occasion pour le descendre en flammes pour le plaisir de vos occultes commanditaires et pour ses détracteurs. Je suis prêt à reconnaître des vertus à tous ceux que vous vilipendez et je me mettrai toujours aux côtés de ceux que vous détestez sans réserves. C’est à travers votre haine et votre mépris, que ces gens là, comme disait Brel, auront ma gratitude et mon estime ! Il est vrai qu’en Algérie, le pouvoir s’incruste et perdure…est-il le seul à le pérenniser ? Monsieur Bouteflika, qu’on le veuille ou non, est un historique tout comme Monsieur Méchati, le commandant Bouregaa (que j’admire et que je salue du fond du cœur) ou Monsieur Aït Ahmed (un grand homme)…
 
Monsieur Bouteflika mérite tous les égards et notre respect !
 
Votre hargne et votre fiel prouvent si besoin est, que ce que fait notre président va à l’encontre des intérêts de vos commanditaires et présente un sérieux obstacle à vos perfides desseins inavoués !
 
 
Pourquoi vous ne dites mot de la félonie avérée de monsieur Ouyahia, ce commis des basses œuvres ? Pourquoi ce profil bas, face aux magouilles des généraux tel que le général Nezzar et consorts ? Pourquoi ce silence monacal devant les gesticulations débiles de Saïd Samedi,le président fêlé du RCD et les hésitations complices du FFS ? L’un Gharib (en Suisse) et l’autre de Aghrib !!!
Rien du côté de louisa Hanoune une trotkiste patentée !
 
Vous ne soufflez mot sur la tragédie des moines de Tibhirine ?
 
Auriez-vous égaré votre plume ou est-ce, ces sacrées œillères qui vous incommodent ?
 
Vous êtes contre tous nos saints mais vous défendez âprement la religion des seins (nus) ! Vos Femen,(cuisse – en latin) sont votre catéchisme et votre pêché mignon…
Il est bien troublant de constater cependant, que ces pseudos militantes, adeptes de la misandrie, seraient payées 1000 dollars (environ 765 euros) par mois ! Pourquoi s’en prennent-elles surtout aux symboles du christianisme ? (cathédrales, églises, croix…)
Pourquoi évitent-elles les synagogues ? Pourquoi, comme par hasard, l’avocat des Femen est-il un juif français ? (2)
 
L’Algérie ne vous en déplaise, monsieur Daoud Kamel, est pudibonde.
 
Monsieur le signataire du Manifeste des Libertés laxistes (3) qu’avez-vous fait pour cette Algérie que vous décriez à longueur de journée ? Vous pensez en votre for intérieur, que votre sarcasme et que vos jeux de mots, vont changer quelque chose au morne quotidien des algériens ? Vous vous trompez lourdement ! Il est vraiment curieux quand même, de voir que vos gesticulations nous rappellent un mauvais remake aux relents d’un Maccarthisme d’un autre temps ! Un scénario insipide aux couleurs d’une Bleuite porteuse d’une suspicion maladive qui ferait pâlir le capitaine Paul Alain Léger du 2e bureau français…
 
La cohorte de tous les généraux criminels français et la longue procession des évangélistes de tous bords, se sont brisés l’échine devant l’opiniâtreté du peuple algérien, guidé par la bravoure des nobles combattants de Novembre 54 ! La longue nuit coloniale s’est estompée devant la lumière rayonnante de la plus noble révolution du siècle !
 
Rien n’est parfait et ce n’est pas la concupiscences de vos valeurs bestiales qui va apportera le bien être à notre peuple.
Nous sommes pour un changement pacifique du système mais sans toucher à la dignité des personnes ou aux valeurs religieuses et morales de cette grande nation qui est l’Algérie ! Si ce n’était l’ambition démesurée de certains et la traîtrise historique des autres, notre pays aurait connu des jours meilleurs…
 
Vous avez choisi d’être dans le mauvais camp. Combien même votre talent serait incontestablement établi et malgré la mièvrerie de votre discours, beaucoup de personnes sont séduites par vos appels de sirènes et vous adulent à la déraison ! Rassurez-vous cependant, ce n’est qu’un feu de paille…ils finiront in fine, par se rendre par eux-mêmes, à l’évidence de toutes vos perfides aberrations.
Puisque le Bien triomphe toujours alors, vous finirez misérablement comme bien d’autres avant vous, dans la déchéance de la poubelle de l’oubli et de l’errance !
 
Monsieur Daoud Kamel, pour qui roulez-vous ?
 
 
(1) http://reflexionsetcommentaires.blogspot.com/2012/08/grace-lhebergement-de-lentreprise.html
(2) Patrick Klugman, avocat des Femen, un juif français qui appartenait au Tagar, une branche du sinistre Betar, un mouvement de la jeunesse sioniste révisionniste (proche du Likoud) qui a été créé en France en 1985.
(3) (http://www.manifeste.org/article.php3?id_article=1)

Vu 21430 fois par 5013 visiteurs

« L’humanité devra mettre un terme à la guerre, ou la guerre mettra un terme à l’humanité. »  

(John Fitzgerald Kennedy)

En Algérie, le président Bouteflika applique les grandes lignes de sa politique intérieure et dicte bien sûr les orientations de tout ce qui touche à sa politique extérieure ! Un président de la république qui agit sans conteste, en tant que ministre des affaires étrangères…

Complètement déphasé, il compte sur ses anciennes connaissances dans un contexte géopolitique très instable. Il ne semble pas se rendre compte que les enjeux politiques ont changé. « Bandung, les non-alignés, le groupe des 77, Yalta, l’OUA et la ligue arabe » sont un souvenir du passé. Juste un épouvantail…
Bien entendu, l’opposition n’est là que pour la galerie ! L’APN et le Sénat sont des institutions pour la conformité et un vœu pieux pour nous rassurer que la constitution est bien là…
Le peuple est livré à lui-même. Il n’est jamais saisi pour des questions qui risqueraient de mettre la patrie en danger ! Nous naviguons à vue.
Il est vrai que le poisson pourrit toujours par la tête !

1/La Tunisie

Le pouvoir d’Alger a toujours soutenu Ben Ali.  Il n’a pas vu venir la révolution du Jasmin ! Il pensait qu’elle serait étouffée dans l’œuf et ce fut la fuite précipitée du dictateur qui remit les choses en place. Bouteflika accorde une aide financière de 100 millions de dollars (71,68 millions d’euros) aux nouveaux dirigeants tunisiens, en signe d’allégeance.

2/La Libye

Encore une fois, le pouvoir d’Alger passa à côté de la plaque avec la même cécité et le même désarroi…
Un vent de panique souffla sur le Maghreb. La rébellion  libyenne accusa ouvertement le régime d’Alger de soutenir le despote en place en armes et en mercenaires. A Alger, c’est le grand mutisme.
Kadhafi est froidement assassiné. Alger réagit. Trop tard, le vent a tourné !

3/L’Égypte se libéra, le Yémen capitula et la Syrie implosa…

Le pouvoir à Alger se cramponna et défendit bec et ongles le régime sanguinaire en Syrie. On ne voulait surtout pas créer un précédent !

P.A.R.T.E.Z

 1er épisode :  le Mali

Tumultueux le Sahel devint vite incontrôlable…

– Le MNLA des Azawad, le MUJAO et l’AQMI déstabilisèrent le Mali et la bande du Sahel.
– Le MUJAO prit en otage, 06 de nos diplomates en poste au consulat d’Algérie, à Gao.

Soudain, tout s’emballa très vite…

On parlait d’appliquer la Chariâ. On parlait aussi d’autonomie pour les touaregs…

L’Algérie a toujours défendu deux principes intangibles :

– La souveraineté nationale.
– La non-ingérence.

Force est de constater que le président Bouteflika pour des raisons inavouées vient honteusement bafouer et fouler aux pieds, la dignité de la nation qui a enfanté la valeureuse révolution de Novembre 1954 !

La visite du président français en Algérie ce 19 décembre 2012, a fait couler beaucoup d’encres, de larmes et sang…

L’opacité étant la carte maitresse d’un régime autoritariste, on ne peut donc se fier qu’aux non-dits de ce voyage d’obédience qui n’a pas finit de livrer toutes ses arcanes. Certains avancent qu’il pourrait s’agir d’un éventuel deal relatif à un 4e mandat présidentiel mais en contrepartie de quoi ?

Ménageant le MNLA pour des raisons  ethniques (nous avons nous aussi, nos touaregs) l’Algérie se retrouve alors pieds et poings liés en accordant à la France colonisatrice le droit de survoler librement notre espace aérien dans un déni flagrant à notre souveraineté nationale !

Pour rappel, le 15 avril 1986, François Mitterrand s’était opposé énergiquement au survol de l’hexagone par les F 111 qui voulaient bombarder la Libye sur ordre de Ronald Reagan !

Bien avant lui en 1958, le général De Gaulle considérant la construction de l’Europe comme un contre-pouvoir à l’hégémonie américaine, voulait une réforme de l’OTAN avec une participation effective de la France aux problèmes mondiaux. Ce qui l’incita à accepter de moins en moins une intégration qui priverait la France de son autonomie et risquerait de l’entraîner dans des conflits qui n’étaient pas les siens…
Il avait tout fait pour éviter une subordination honteuse qui empêcherait la France de recouvrer toute sa souveraineté !
La France n’est pas la France, sans la grandeur, disait-il !
Le 03 mai 1966, la France appliqua les premières mesures restrictives sur les conditions de survol du territoire par les avions de l’OTAN !

Rassurée, la France peut donc sereinement entreprendre son action punitive contre les groupes islamistes présents au Mali.

2e épisode : Ain Amenas

Alors là, tout s’emballe dans une grande confusion…
Aucune logique. Cela sent le coup fourré pour plusieurs raisons !

A/Les assaillants

a)Les faits

– Un groupe d’une quarantaine d’assaillants djihadistes a parcouru des centaines de kilomètres depuis la frontière malienne (ou libyenne)  à bord de plusieurs véhicules, jusqu’à In Amenas.
– Les membres de ce groupe sont issus de huit nationalités : des tunisiens, des libyens, des égyptiens, deux canadiens, des maliens, des nigériens (Niger), des mauritaniens et 03 algériens !
– Le groupe s’en est pris dans un premier temps à un bus transportant des travailleurs ?!
– Quelques heures après, la prise d’otages avait commencé sans que cela n’alerte l’armée, fortement présente dans les parages.
– Le groupe n’a rencontré aucune résistance ni de la part des gendarmes stationnés aux abords du complexe ni de la part de la soixantaine de vigiles privés chargés de la sécurité du site.

D’après les communiqués officiels, ce groupe était lourdement  armé !

L’armement récupéré est composé de :

– six (6) fusils mitrailleurs (FMPK)
– 21 Fusils PMAK
– Deux (02) fusils à lunettes.
– 02 mortiers 60mm avec roquettes.
– 06 missiles de type C5 60mm avec rampes de lancement.
– 02 RPG7 avec 8 roquettes.
– 10 grenades disposées en ceintures explosives.

– Des tenues militaires étrangères.
– La récupération d’un stock de munitions et d’explosifs.

===>Aucun matériel de communications récupéré ?

b)Le constat

Ou bien, ce sont des novices (?) ou alors des enfants de chœur !

Comment un groupe de terroristes, bien conscient des dangers et des enjeux en place, peut-il prendre des risques pour faire avorter une mission suicidaire plus importante, en attaquant un simple bus ?

– Parcourir 400 km en terrain découvert et très bien surveillé ?
– Attaquer un bus et alerter ainsi les forces de sécurité ?
– Permettre aux employés algériens de circuler librement et surtout d’utiliser leurs téléphones portables et/ou de prendre des photos ?
– Cibler « certains » otages et permettre à d’autres de prendre la fuite ?
– De « miner » le site gazier alors qu’aucun engin n’a explosé par la suite même lorsque l’armée avait donné l’assaut…?
– Pourquoi n’ont-ils pas utilisé l’arsenal à leur disposition contre le bus ni contre les forces de sécurité ?
– Pourquoi le choix de Ain Amenas où  le nombre de français  est très insignifiant ?
– Pourquoi certains otages ont été tués par balles alors que d’autres ont été déchiquetés par des ceintures explosives, rendant ainsi très difficiles leurs identifications ?

c)Synthèse

La France a envahi le Mali, un petit africain juste devant nos frontières. Un transfuge de l’AQMI (ou un infiltré) se lance alors dans une périlleuse aventure suicidaire contre notre pays en représailles à cette ignoble agression, sous prétexte que l’Algérie apporte son soutien à la France. Malgré une logistique très sophistiquée, cette opération s’avère n’être qu’un simple coup d’épée dans l’eau !?

B/Les forces de sécurité

a)Les faits

On nous fait prendre des vessies pour des lanternes !

– On nous fait croire que les assaillants sont venus de Libye.
– Les assaillants sont présentés comme issus de plusieurs nationalités !
– L’armement est implicitement imputé aux islamistes libyens.
– D’après monsieur  Xavier Driencourt, l’ambassadeur français en Algérie, il y aurait quelques 40.000 ressortissants français, dans notre pays. Combien dans le Grand Sud ? Plus de 25.000 ?
– Pourquoi avoir utilisé des hélicoptères lors de l’assaut provoquant ainsi, la mort de plusieurs otages ?
– C’est la tactique russe. Fin octobre 2002, un commando tchétchène prend en otage 800 personnes dans un théâtre de Moscou.
A l’aube du samedi 26 octobre, tout s’accéléra. Du gaz soporifique fut éjecté dans l’enceinte. L’assaut donné, les services spéciaux pénétrèrent dans le théâtre en tuant un à un, à bout portant 50 Tchétchènes endormis, femmes et hommes confondus !
L’assaut des forces russes se solde par la mort de 129 otages.

Les forces russes ne travaillent pas à l’occidentale, comme en 1993 où la prise d’otages de la maternelle de Neuilly débuta par le dialogue et la concertation  avant la neutralisation, du forcené en dernier recours par le RAID français.

b/Le constat

– Personne ne s’est rendu compte que les assaillants étaient déjà sur les lieux ? Normal ! Ils étaient déjà là, au milieu de plus de sept cent civils. Ils ne sont pas venus d’ailleurs. Comment cela aurait-il été possible ? On ne peut même pas accéder au Sud sans laisser passer !!!
– On a cité la Libye pour l’incriminer et forcer la main à ses dirigeants afin de les mettre devant le fait accompli.
– Nationalité des assaillants : n’est-ce pas là, un fallacieux prétexte pour une internationalisation du conflit malien ?
Trois algériens parmi les assaillants, ont été arrêtés (ou récupérés ?) par les services de sécurité !
– Un seul français (d’origine basque) a trouvé la mort à Ain Amenas.
– Faut-il ressembler à ce point aux preneurs d’otages que d’envisager, comme eux, la mort pour ces otages ?
– L’Algérie n’a pas essayé de libérer ses 06 diplomates, toujours aux mains du MUJAO depuis plus de trois mois ? Pourquoi ? Deux poids, deux mesures ?
– L’Algérie a toujours préférée les négociations et ne s’est jamais privée de le rappeler aux autres, en toute occasion. Les otages américains ont été libérés le 20 janvier 1981, grâce à une médiation algérienne.  Durant la crise libyenne et syrienne ou pour le Mali. (MNLA, ANSAR Edinne…) Notre pays a toujours prôné le dialogue et la solution politique.

c/Synthèse

Les assaillants ont perdu l’essentiel de leur effectif, perdu leur arsenal, perdu leur crédibilité et leur attaque est un véritable fiasco ! Où est l’erreur ?
Tout cela, nous rappelle étrangement les moines trappistes du monastère de Tibhirine, les massacres de Berrouaghia et ceux de Serkadji …

Le président algérien, AbdelAziz Bouteflika d’habitude si loquace,  s’est emmuré dans un  silence monacal !  Qui ne dit mot, consent !
Est-ce le début de la fin ?

Seddiki Kamel

 

Vu 26088 fois par 4894 visiteurs

L’inamovible, Ben Bouzid !

Benbouzid

 

 

« Un sot qui ne dit mot, ne se distingue pas d’un savant qui se tait » (MOLIERE)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La fête des Mères n’a pas de date, elle est éternelle !

(Kamel Seddiki)

 

 

 

« L’amour maternel est le plus près de la Miséricorde Divine. »
(Robert Charbonneau)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ســــــحــقـــــــــاً لـــمــــــــــن

يـتـــوضّـــأ بـــدمـــــوع أمّـــــــــه,لـيـــركــــــع بــمـحــــــراب زوجــــتـــــــــــــه

 

 » Malheur à celui qui fait ses ablutions des pleurs de sa mère pour aller ensuite se prosterner aux pieds de sa femme ! « 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vu 37314 fois par 6674 visiteurs

« Quand le taureau tombe, les égorgeurs se bousculent au portillon ! »

 

A regarder de près, ces « révolutions spontanées » dans le monde arabe, semblent obéir à une même logique de déstabilisation de l’ordre par le désordre si cher aux adeptes de la théorie du chaos émancipateur.  Cette extériorisation de la colère exacerbée chez les peuplades arabes contre des gouvernants en mal de légitimité, apportera une certaine satisfaction aux tenants de la mondialisation et de la globalisation.

Faut-il rappeler que des pays comme la Tunisie, l’Égypte, la Syrie, le Yémen, la Libye, le Soudan, la Maurétanie, le Liban et l’Algérie sont tous dirigés par des « militaires » !

Pendant 29 jours (du 17 décembre 2010 au 14 janvier 2011) la Tunisie citadelle sécuritaire face à l’intégrisme et l’islamisme, a réussi le pari fou de maintenir le statu quo par un savant vernissage de façade ! Ben Ali est bien parti, lâché par ceux-là même qui l’avaient placé à la tête du pays !

Les changements ne toucheront en fin de compte que les domaines du social et de l’économie pour un semblant de liberté. L’Algérie s’en réjouit et une aide substantielle de 100 millions d’euros, a été allouée à ce pays frère !

 Des têtes sont tombées mais la Tunisie n’a pas basculée…

L’ Égypte de Mou-barak (comme Yahoud-Barak et Obama-Barak ?!) n’a tenu en fin de compte que 18 jours ! Sommé de partir, le pharaon a laissé à l’armée, le soin de veiller aux intérêts d’Israël ! Le reste n’est que littérature…

Le Yémen, un pays exportateur de GNL depuis 2009 a lui aussi eu, son « jour de colère » le 3 février 2011 ! Il est bien curieux de constater que malgré tous les massacres commis contre son peuple, Ali AbdAllah Salah n’a nullement été inquiété par l’occident si prompt à brandir les Droits de l’homme !

Il s’accroche au pouvoir en comptant sur l’usure et le pourrissement…

La Syrie de Bachar vient comme à son habitude, de réactiver le cycle de la violence de l’état contre des civils désarmés, depuis le 15 mars 2011…sous le regard impassible des défenseurs de la démocratie et des chantres des droits de lhomme !

Les horribles massacres du 2 février 1982 à Hamat, ont jeté l’effroi dans la mémoire des syriens puisque Hamat fut rasée par l’artillerie de la secte chiite minoritaire des alaouites au pouvoir depuis le coup d’Etat du 13 novembre 1970.

Ce régime sanguinaire ne s’arrêta pas en si bon chemin !

Entre mars et mai 1980, le régime perpétrait une série de massacres, les uns à la suite des autres, citons Djisr Azaghrour, Souq Al-Ahad, le quartier de Hananu, d’Alep, de Tudmor et le quartier Al-Bustan de Hamat…

La soldatesque syrienne est efficace quand il s’agit de décimer des civils impuissants ou d’écraser de pauvres libanais comme en 1976 ou de mettre au pas comme en 1982 à Tripoli, les milices palestiniennes ! Cependant la Syrie n’arrive toujours pas à récupérer les hauteurs du Golan, occupées par le petit Goliath depuis la guerre de 1967 !

A défaut d’un état de Droit, un état d’exception

==> La Syrie depuis 1963 soit 48 ans !

==> Le Maroc depuis le 08 juin 1965 soit 46 ans !

==> L’Égypte depuis 1981 soit 30 ans !

==> Le Soudan depuis le 30 avril 1984 soit 27 ans !

==> La Maurétanie, le 25 avril 1989 soit 22 ans !

==> L’Algérie instauré depuis 1992 soit 19 ans !

Ce qui se passe en Libye dépasse l’entendement.

Du système tribal à l’allégeance

  •   Les WARFALA représentent environ le 1/6e de la population globale (de plus de six millions d’habitants) et sont implantés à Fezzane, Benghazi surtout et à Syrte.
  •  Les KADAFA ! C’est la tribu du guide libyen, El Kadhafi. Ses membres se trouvent à Syrte et à Sebha. Ils sont TOUS fortement armés !
  •  Les MEQARHA, tribu de Abdessalam Djelloud, écarté en 1993 par El Kadhafi. Ses membres sont TOUS armés.
  •  Les TERHOUNA est un regroupement de petites tribus. (Une soixantaine environ) La plupart de ses membres, sont des militaires de carrière.
  • Les ZENATA, les TOUAREG et les BENI SLIMANE sont l’autre composante hétéroclite du peuple libyen.

Sa position géostratégique et son importance

 La Libye est limitée par six pays :

  • Au Nord/Ouest, la Tunisie avec 459 Km
  •  A l’Ouest, l’Algérie avec 982 Km
  •  Au Sud/Ouest, le Niger avec 352 Km
  • Au Sud, le Tchad avec 1055 Km
  •  Au Sud/Est, le Soudan avec 383 Km
  • A l’EST, l’Égypte avec 1115 Km

La Libye un trait d’union incontournable entre le Mechrek et le Maghreb d’une part, entre l’Europe et l’Afrique d’autre part.

Du cassus belli au droit de belligérance

La France coloniale avait opposé face à la question algérienne, une argumentation très forte :

  •  L’Algérie est un territoire français.
  • Les insurgés sont des rebelles qui tombent sous le coup de la loi pénale.
  • L’affaire relève exclusivement de sa compétence nationale.

Or ici, dans ce cas précis, il est nettement évident que les commanditaires patentés veulent internationaliser le conflit !

Sinon, comment expliquer que des civils « insurgés » portant ouvertement des armes, occupent des « territoires libérés », deviennent « belligérants », déploient ostensiblement un signe distinctif fixe et reconnaissable à distance, se dotent d’un gouvernement de transition et provoquent un conflit armé ouvert sous « faux pavillon » (false flag) pour faire ainsi endosser au pouvoir central la responsabilité du casus belli !

Depuis Hugo Grotius à la convention de la Haye de 1907, le Droit international est utilisé adroitement semble-t-il pour attiser les conflits et non pour les apaiser ! La reconnaissance d’un gouvernement ineffectif quoique affranchi de toutes les servitudes du pouvoir ne peut répondre qu’à des considérations d’ordres hautement politiques.

De jure belli ac pacis au délit d’ingérence

 C’était sans compter sur la célérité des puissances occidentales par l’ONU interposée. Pour cette dernière, la protection des civils en temps de conflit armé est une priorité absolue ! Donc la population libyenne étant exposée à tous les dangers inhérents à la guerre, force le conseil de sécurité à prendre les mesures idoines à sa protection !

Les forces déléguées par l’ONU devaient normalement s’interposer entre les deux belligérants et assurer la sécurité des civils ! Il n’en fut rien…

A une force onusienne, se substitua l’OTAN et son formidable arsenal de guerre qui se chargea de contrer une armée régulière dans un pays souverain et de prêter main forte aux « insurgés » !

Dès lors, le conflit prit une autre tournure. Il s’agit bien là, d’une agression caractérisée contre un pays souverain avec la bénédiction de l’ONU !

La hot pursuit ou le droit de poursuite

 Les groupes factieux sont parfois poussés (guérilla oblige) à se réfugier dans un pays limitrophe.

L’autorité de Droit peut les poursuivre pour exercer un acte de coercition et être attiré ainsi intentionnellement ou par excès dans une confrontation directe avec les forces du pays tiers.

  •  Les États-Unis ont utilisé ce Droit en poursuivant les talibans afghans réfugiés au Pakistan.
  •  Israël a poursuivi dans le sud du Liban les auteurs d’attentats en Israël.
  •  L’Irak a permis à la Turquie de poursuivre les maquisards kurdes sur son territoire.
  •  La France n’avait pas hésité une seconde, a bombardé en Tunisie le 08 février 1958, le village historique de Sakiet Sidi Youcef, en poursuivant les Moudjahidine de l’ALN.

Aujourd’hui, on s’étonne perfidement à voir les Kataïb de Kadhafi utiliser ce même Droit !

Les états n’ont pas d’amis mais seulement des intérêts !

Les raisons d’une probable déchéance

 Peut-on affirmer aujourd’hui que le guide de la révolution du 1er septembre 1969 est un Chérubin ? Doit-on au contraire, le diaboliser et justifier tous ces scénarios de mise à mort ?

Pourquoi d’autres despotes n’ont-ils pas eu le même destin ? La justice des hommes est-elle à ce point aveugle ? Que peut bien cacher cet acharnement contre un potentat et contre tout ce qu’il représente ? Comparé à certains, Kadhafi est un enfant de chœur !

Faut-il encore rappeler que le colonel Kadhafi avait adopté une politique d’économie africaine très audacieuse ce qui forcément n’est pas du goût du FMI et autres places fortes financières européennes et américaines !

Le colonel Kadhafi a eu le mérite d’avoir largement contribué au lancement du 1er satellite Africain (RASCOM1) et d’avoir œuvré au recouvrement de la dignité des africains par la création de l’Union Africaine que l’Union européenne essaya dans un premier temps mais en vain de saborder, en créant l’UPM avec à sa tête Sarkozy et le tristement Moubarack comme vice-président pour couper l’Afrique du Nord du reste de l’Afrique !

Pour déstabiliser et contrer l’idée des « Etats Unis Africains », l’Union Européenne, va encourager les dirigeants africains qui lui sont inféodés à se réunir dans des regroupements régionaux africains tels que :

  •  La Cedeao (La Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest)
  •  la Comesa (Common Market for Eastern and Southern Africa)
  •  L’Udeac (l’Union Douanière et Economique de l’Afrique Centrale)
  • La Sadc (Southern African Development Community)
  • Le Grand Maghreb.

Kadhafi en fin stratège avait bien compris que si les dirigeants de l’Afrique subsaharienne restaient dépendants financièrement de l’Europe, ils ne pourraient  jamais retrouver leurs dignités et resteraient pour toujours débiteurs des banques étrangères.

L’Algérie principal actionnaire du Fond Monétaire Africain avec 16 milliards de dollars et la Libye avec 10 milliards de dollars, contribuent à eux seuls pour près de 62% du capital qui est de 42 milliards de Dollars !

Trahison et accointances

 Hier l’Irak, aujourd’hui l’Afghanistan et la Libye ! Demain, à qui le tour ?

Le conseil des monarchies du golfe a promptement envoyé ses troupes en renfort au Bahreïn confronté a des troubles et à une agitation subversive !

Au Yémen les monarchies du golfe ont offert leurs bons offices pour trouver une issue honorable au président isolé dans une impasse politique !

La Libye du colonel Kadhafi dérange et personne n’a osé lever le petit doigt face à cette hégémonie occidentale…

ALLAH protégez-moi de mes amis ! Mes ennemis, je m’en charge !

 

Kamel    (Ecrit le 03 mai 2011)

 

Vu 20439 fois par 4838 visiteurs

Une aventure qui tourne au drame ! 

Une famille complètement décimée…
Sur treize membres dix (10), sont morts tragiquement !
Seif El Islam aux mains des insurgés, pourrait subir le même sort…
On ignore, ce qu’est devenue la première femme de Kadhafi !
Sâadi réfugié au Niger, est susceptible d’extradition…

Les enfants de Kadhafi sont tous décédés de mort violente !

Il a tout perdu…

Le pouvoir, mais à quel prix ?

En politique, seul l’intérêt prime !
L’ami d’aujourd’hui peut facilement se transformer en un ennemi irréductible…

Si on s’amusait à répertorier les tares de tous les gouvernants, Kadhafi ne serait sûrement pas celui qui aurait eu, la palme d’or !

Des Causcescu et des pseudos Staline à la pelle…

Ce ne sont pas des enfants de cœur !  Ils ont tous du sang sur les mains…

A quel moment, devient-on dictateur ?

Pourquoi arrivés au pouvoir,  ils se croient « indispensables » ?

Pourquoi la femme d’un président que personne n’a élu, fait de la politique dans des activités caritatives et culturelles ? Puis sa progéniture prend le relais...

Et l’affaire devient vite familiale !

Qui les a désignés ?

En un tour de main, ils font main basse sur tout ce qui bouge aux alentours !
Personne ne peut désormais s’opposer à la naissance d’une bourgeoisie compradore…

 

===> Certains affirment avec conviction,  à tort ou à raison que la jeune Hannah, la fille adoptive de Feu Kadhafi,  n’était pas morte lors des frappes US contre le campement bédouin du défunt guide libyen en 1986 ! D’après eux, elle travaillait dans un hôpital en tant qu’infirmière…

Aujourd’hui, et même si cela se confirmait, personne ne sait exactement où elle se trouve !

Hannah

 

Puis, faut-il le signaler ? Même si le contraire s’avérait juste, on aurait accepté l’idée de sa mort puisque un simple « pétard » aurait suffi à tuer une petite enfant abritée sous une tente quelque part dans le désert libyen…

Mais là, où il y a maldonne, c’est quand on nous parle de la mort de Seïf El Arab et de sa femme ainsi que ses trois nièces et neveux dans le « bunker » (le QG de Kadhafi) dans le quartier de Bab El Azizia à Tripoli ce samedi, dans la nuit du 30 avril au 1er mai !!!

On se demande quel est le type d’armement qui a été utilisé contre cette forteresse ?  Pour la coalition, la Libye est une véritable aubaine. Un champ d’expérimentation inespéré ! Qui peut vraiment contrôler cette boucherie ? De la chair à canon, bon marché !
Pauvre libye…
 

Vu 32471 fois par 5167 visiteurs

 Copie du texte intégral de l’appel adressé au peuple Algérien le 1er Novembre 1954, imprimé dans la nuit du 26 au 27 octobre 1954, sous la supervision du grand maquisard Ali ZAMOUM  à Ighil Imoula, un village situé en Kabylie.
 
GLOIRE A NOS MARTYRS
 
Appel au peuple algérien
 
PEUPLE ALGÉRIEN, MILITANTS DE LA CAUSE NATIONALE
 
A vous qui êtes appelés à nous juger (le premier d’une façon générale, les seconds tout particulièrement), notre souci en diffusant la présente proclamation est de vous éclairer sur les raisons profondes qui nous ont poussés à agir en vous exposant notre programme, le sens de notre action, le bien-fondé de nos vues dont le but demeure l’indépendance nationale dans le cadre nord-africain. Notre désir aussi est de vous éviter la confusion que pourraient entretenir l’impérialisme et ses agents administratifs et autres politicailleurs véreux.
 
Nous considérons avant tout qu’après des décades de lutte, le mouvement nationale a atteint sa phase de réalisation. En effet, le but d’un mouvement révolutionnaire étant de créer toutes les conditions d’une action libératrice, nous estimons que, sous ses aspects internes, le peuple est uni derrière le mot d’ordre d’indépendance et d’action et, sous les aspects extérieurs, le climat de détente est favorable pour le règlement des problèmes mineurs, dont le nôtre, avec surtout l’appui diplomatique de nos frères arabo-musulmans. Les événements du Maroc et de Tunisie sont à ce sujet significatifs et marquent profondément le processus de la lutte de libération de l’Afrique du Nord. A noter dans ce domaine que nous avons depuis fort longtemps été les précurseurs de l’unité dans l’action, malheureusement jamais réalisée entre les trois pays.
 
Aujourd’hui, les uns et les autres sont engagés résolument dans cette voie, et nous, relégués à l’arrière, nous subissons le sort de ceux qui sont dépassés. C’est ainsi que notre mouvement national, terrassé par des années d’immobilisme et de routine, mal orienté, privé du soutien indispensable de l’opinion populaire, dépassé par les événements, se désagrège progressivement à la grande satisfaction du colonialisme qui croit avoir remporté la plus grande victoire de sa lutte contre l’avant-garde algérienne.
 
L’HEURE EST GRAVE !
 
Devant cette situation qui risque de devenir irréparable, une équipe de jeunes responsables et militants conscients, ralliant autour d’elle la majorités des éléments encore sains et décidés, a jugé le moment venu de sortir le mouvement national de l’impasse où l’ont acculé les luttes de personnes et d’influence, pour le lancer aux côtés des frères marocains et tunisiens dans la véritable lutte révolutionnaire. Nous tenons à cet effet à préciser que nous sommes indépendants des deux clans qui se disputent le pouvoir. Plaçant l’intérêt national au-dessus de toutes les considérations mesquines et erronées de personnes et prestige, conformément aux principes révolutionnaires, notre action est dirigée uniquement contre le colonialisme, seul ennemi et aveugle, qui s’est toujours refusé à accorder la moindre liberté par des moyens de lutte pacifique. Ce sont la, nous pensons, des raisons suffisantes qui font que notre mouvement de rénovation se présente sous l’étiquette de FRONT DE LIBÉRATION NATIONALE, se dégageant ainsi de toutes les compromissions possibles et offrant la possibilité à tous les patriotes algériens de toutes les couches sociales, de tous les partis et mouvements purement algériens, de s’intégrer dans la lutte de libération sans aucune autre considération. Pour préciser, nous retraçons ci-après, les grandes lignes de notre programme politique :
BUT : L’Indépendance nationale par :
1) La restauration de l’Etat algérien souverain, démocratique et social dans le cadre des principes islamiques.
2) Le respect de toutes les libertés fondamentales sans distinction de races et de confessions.
 
OBJECTIFS INTÉRIEURS :
1) Assainissement politique par la remise du mouvement national révolutionnaire dans sa véritable voie et par l’anéantissement de tous les vestiges de corruption et de réformisme, cause de notre régression actuelle.
2) Rassemblement et organisation de toutes les énergies saines du peuple algérien pour la liquidation du système colonial.
 
OBJECTIFS EXTÉRIEURS :
– Internationalisation du problème algérien.
– Réalisation de l’Unité nord-africaine dans le cadre naturel arabo-musulman.
– Dans le cadre de la charte des Nations Unies, affirmation de notre sympathie à l’égard de toutes nations qui appuieraient notre action libératrice.
 
MOYENS DE LUTTE :
Conformément aux principes révolutionnaires et comptes tenu des situations intérieure et extérieure, la continuation de la lutte par tous les moyens jusqu’à la réalisation de notre but. Pour parvenir à ces fins, le Front de libération nationale aura deux tâches essentielles à mener de front et simultanément : une action intérieure tant sur le plan politique que sur le plan de l’action propre, et une action extérieure en vue de faire du problème algérien une réalité pour le monde entier avec l’appui de tous nos alliés naturels. C’est là une tâche écrasante qui nécessite la mobilisation de toutes les énergies et toutes les ressources nationales. Il est vrai, la lutte sera longue mais l’issue est certaine. En dernier lieu, afin d’éviter les fausses interprétations et les faux-fuyants, pour prouver notre désir de paix, limiter les pertes en vies humains et les effusions de sang, nous avançons une plate-forme honorable de discussion aux autorités françaises si ces dernières sont animées de bonne foi et reconnaissent une fois pour toutes aux peuples qu’elles subjuguent le droit de disposer d’eux-mêmes.
1) La reconnaissance de la nationalité algérienne par une déclaration officielle abrogeant les édits, décrets et lois faisant de l’Algérie une terre française en déni de l’histoire, de la géographie, de la longue, de la religion et des mœurs du peuple algérien.
2) L’ouverture des négociations avec les porte-parole autorisés du peuple algérien sur les bases de la reconnaissance de la souveraineté algérienne, une et indivisible.
3) La création d’un climat de confiance par la libération de tous les détenus politiques, la levée de toutes les mesures d’exception et l’arrêt de toute poursuite contre les forces combattantes.
 
EN CONTREPARTIE :
1) Les intérêts français, culturels et économiques, honnêtement acquis, seront respectés ainsi que les personnes et les familles.
2) Tous les français désirant rester en Algérie auront le choix entre leur nationalité et seront de ce fait considérés comme étrangers vis-à-vis des lois en vigueur ou opteront pour la nationalité algérienne et, dans ce cas, seront considérés comme tels en droits et en devoirs.
3) Les liens entre la France et l’Algérie seront définis et feront l’objet d’un accord entre les deux puissances sur la base de l’égalité et du respect de chacun. Algérien ! nous t’invitons à méditer notre charte ci-dessus. Ton devoir est de t’y associer pour sauver notre pays et lui rendre sa liberté ; le Front de libération nationale est ton front, sa victoire est la tienne. Quant à nous, résolus à poursuivre la lutte, sûrs de tes sentiments anti-impérialistes, nous donnons le meilleur de nous-mêmes à la patrie.
 
1er Novembre 1954
Le Secrétariat national
 

===============

 
 

Comment peut-on célébrer une fête aussi prestigieuse que le  grandiose 1er Novembre 1954 sans évoquer le parcours glorieux du Front de Libération Nationale  ! (le FLN-Historique)

Il n’est pas aisé de citer ou de cerner l’immensité de la tâche telle que définie par une poignée d’hommes, des algériens comme il y en a si peu, qui avaient décidé avec l’aide d’Allah de chasser le colonialisme français de notre pays, en déclenchant durant la nuit de la Toussaint rouge, une des plus prestigieuse révolution que le monde n’en avait jamais vu par ailleurs !   Un Casus Belli en bonne et due forme…

 
Je voudrais publier ici, un exposé que j’avais écrit le 20 janvier 2010 sur le FLN historique, un parti méconnu…Cet exposé, sans être exhaustif m’avait pris un temps non négligeable et des efforts dans la recherche. Le sujet étant très vaste, j’ai essayé de ne m’en tenir qu’à l’essentiel. J’espère qu’il vous sera d’une quelconque utilité…
 
N’étant pas historien et malgré une grande vigilance, il se pourrait bien que des anachronismes soient mis en évidence par nos amis lecteurs…Dans ce cas, votre bienveillance me serait d’un grand secours ! Je suis bien disposé à apporter les rectifications nécessaires.
(Goutdemiel)
L’originalité du texte, son analyse, les recherches et la mise en page sont de mon cru ! Veuillez en tenir compte en précisant le site et l’auteur du dossier publié.
Le plagiat tue la propriété intellectuelle…

(Kamel)
 

*******************

 
 
 
===> Utilisez les « flèches de navigations » pour consulter le document.
 
 
     
 

Vu 32193 fois par 5026 visiteurs

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

Vu 17433 fois par 4145 visiteurs

Au fil des jours
décembre 2018
D L M M J V S
« Mar    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Articles récents
  • Własny zespoł weselny 23 février 2017
    Myślicie, że nadal jest taki duży popyt na usługi zespołów weselnych? W tej branży można się spokojnie utrzymać przez cały rok czy tylko sezonowo? Jakie jest Wasze zdanie? Znacie może jakiś zespół, który ciągle ma zlecenia?
Total Petition Signatures
  • Rebaptisation du centre culturel de Baraki au nom de Guettaf AbdAllah: 52