defifemme | Coeur en émoi

Articles avec le tag ‘femme’

Ma vie, c’est comme un doux nuage à l’horizon de tes printemps !

Je suis le zéphyr de tes espérances et la brise matinale de tes espoirs…

Je suis le sourire radieux sur les cimes hautaines et la caresse du vent sur ta chevelure si soyeuse…

Je suis cette chaleur réconfortante contre laquelle se blottirait le petit oisillon apeuré sur les sentiers d’un hiver rigoureux…

Je suis cette lueur sur les rivages d’une mer apaisée où les mouettes viennent jouer avec nonchalance…

Tu es cette fabuleuse sirène sous les flots des océans qui fait chavirer les navires et les cœurs des hommes subjugués par l’ivresse de ton charme enivrant…

Tu es la délicatesse de cette fleur qui étale ses pétales dans la floraison des saisons…

Tu es la femme et le baume de toutes les blessures que ton sourire narquois guérit…

Tu es ce songe mirifique qui séduit les cœurs désespérés dans la moiteur d’une longue nuit hivernale…

Donne-moi ta main !

Viens, allons ensemble vers l’île des mille promesses !
L’île des illusions perdues, le refuge des amours naissantes…

Viens…

 

 

Vu 35877 fois par 8446 visiteurs

L’inamovible, Ben Bouzid !

Benbouzid

 

 

« Un sot qui ne dit mot, ne se distingue pas d’un savant qui se tait » (MOLIERE)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La fête des Mères n’a pas de date, elle est éternelle !

(Kamel Seddiki)

 

 

 

« L’amour maternel est le plus près de la Miséricorde Divine. »
(Robert Charbonneau)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ســــــحــقـــــــــاً لـــمــــــــــن

يـتـــوضّـــأ بـــدمـــــوع أمّـــــــــه,لـيـــركــــــع بــمـحــــــراب زوجــــتـــــــــــــه

 

 » Malheur à celui qui fait ses ablutions des pleurs de sa mère pour aller ensuite se prosterner aux pieds de sa femme ! « 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vu 35737 fois par 6415 visiteurs

Une aventure qui tourne au drame ! 

Une famille complètement décimée…
Sur treize membres dix (10), sont morts tragiquement !
Seif El Islam aux mains des insurgés, pourrait subir le même sort…
On ignore, ce qu’est devenue la première femme de Kadhafi !
Sâadi réfugié au Niger, est susceptible d’extradition…

Les enfants de Kadhafi sont tous décédés de mort violente !

Il a tout perdu…

Le pouvoir, mais à quel prix ?

En politique, seul l’intérêt prime !
L’ami d’aujourd’hui peut facilement se transformer en un ennemi irréductible…

Si on s’amusait à répertorier les tares de tous les gouvernants, Kadhafi ne serait sûrement pas celui qui aurait eu, la palme d’or !

Des Causcescu et des pseudos Staline à la pelle…

Ce ne sont pas des enfants de cœur !  Ils ont tous du sang sur les mains…

A quel moment, devient-on dictateur ?

Pourquoi arrivés au pouvoir,  ils se croient « indispensables » ?

Pourquoi la femme d’un président que personne n’a élu, fait de la politique dans des activités caritatives et culturelles ? Puis sa progéniture prend le relais...

Et l’affaire devient vite familiale !

Qui les a désignés ?

En un tour de main, ils font main basse sur tout ce qui bouge aux alentours !
Personne ne peut désormais s’opposer à la naissance d’une bourgeoisie compradore…

 

===> Certains affirment avec conviction,  à tort ou à raison que la jeune Hannah, la fille adoptive de Feu Kadhafi,  n’était pas morte lors des frappes US contre le campement bédouin du défunt guide libyen en 1986 ! D’après eux, elle travaillait dans un hôpital en tant qu’infirmière…

Aujourd’hui, et même si cela se confirmait, personne ne sait exactement où elle se trouve !

Hannah

 

Puis, faut-il le signaler ? Même si le contraire s’avérait juste, on aurait accepté l’idée de sa mort puisque un simple « pétard » aurait suffi à tuer une petite enfant abritée sous une tente quelque part dans le désert libyen…

Mais là, où il y a maldonne, c’est quand on nous parle de la mort de Seïf El Arab et de sa femme ainsi que ses trois nièces et neveux dans le « bunker » (le QG de Kadhafi) dans le quartier de Bab El Azizia à Tripoli ce samedi, dans la nuit du 30 avril au 1er mai !!!

On se demande quel est le type d’armement qui a été utilisé contre cette forteresse ?  Pour la coalition, la Libye est une véritable aubaine. Un champ d’expérimentation inespéré ! Qui peut vraiment contrôler cette boucherie ? De la chair à canon, bon marché !
Pauvre libye…
 

Vu 30909 fois par 4949 visiteurs

Innocence !
Un Belge dit à un de ses amis :
– Ils se moquent vraiment du monde à Air France ! L’autre jour j’ai pris un de leurs avions et j’étais assis à côté d’une jeune femme avec son bébé. A un moment donné, l’hôtesse est venue et lui a dit:
– « Madame, votre bébé est tout mouillé, je vais vous le changer… »
Quand elle l’a ramené, je n’ai rien dit mais j’avais tout de suite vu que c’était le même bébé !
 
Caustique
Un type souffre d’une particularité pas très ragoûtante : il pue des pieds de façon épouvantable. Il a beau se laver à la soude caustique, se désodoriser à la Javel, se couper les ongles au fer à souder, rien n’y fait : il a une infection ! Alors il n’a pas beaucoup de chance avec les filles.
Pas loin de là, il y a une fille qui pourrait lui plaire. Elle, son problème, c’est son haleine nauséabonde ! Elle se brosse les dents avec de la paille de fer, se les passe au savon noir, se fait des bains de bouche avec le numéro 5 de Chanel mais impossible de se débarrasser de ses maudits relents d’égout !
Un jour d’hiver, la chance leur sourit :
Enrhumés l’un et l’autre, ils se rencontrent et c’est l’amour fou. Ils prennent l’avion et vont se marier à Las
Vegas. Nuit de noces, tralala…
Le lendemain, parmi les vêtements épars, ils s’avouent tout
Elle :
– « Chéri, il faut que je t’avoue quelque chose de pas très glorieux… »
– « Ne dis rien ma chérie, j’ai deviné, tu as avalé mes chaussettes ! »
 
Histoires de femmes !
Les inventions de l’homme, ont été perverties par la femme…

L’homme a découvert les armes, il a inventé : la chasse.
La femme a découvert la chasse, elle a inventé…les fourrures !

L’homme a découvert les couleurs, il a inventé : la peinture.
La femme a découvert la peinture, elle a inventé…le maquillage !

L’homme a découvert les mots, il a inventé : la conversation.
La Femme a découvert la conversation, elle a inventé…le bavardage !

L’homme a découvert le jeu, il a inventé : les cartes.
La Femme a découvert les cartes, elle a inventé…la sorcellerie !

L’homme a découvert l’agriculture, il a inventé : la nourriture.
La Femme a découvert la nourriture, elle a inventé…le régime !

L’homme a découvert l’amitié, il a inventé : l’amour.
La Femme a découvert l’amour, elle a inventé : le mariage !

L’homme a découvert la femme, il a inventé : le sexe.
La Femme a découvert le sexe, elle a inventé…la migraine !

L’homme a découvert le change, il a inventé : l’argent.
La Femme a découvert l’argent, elle a inventé…la faillite !
 
Ah, les femmes !
Entre 16-19 ans, la femme est comme l’Afrique :
– Chaude et inexplorée.
Entre 20-35 ans, la femme est comme l’Asie :
– Mystérieuse et exotique.
Entre 36-45 ans, la femme est comme l’Amérique :
– Déjà bien connue mais encore belle et très généreuse.
Entre 46-55, la femme est comme l’Europe :
– Traversée de long en large, fatiguée avec des endroits intéressants.
Entre 56 ans-70, la femme est comme l’Australie :
– Tout le monde sait où c’est mais personne n’y va !
 
Encore les femmes !
une femme de 20 ans est comme un ballon de rugby, 30 hommes lui courent après !
une femme de 30 ans est comme un ballon de foot, 22 hommes lui courent après !
une femme de 40 ans est comme un ballon de basket, 10 hommes lui courent après !
une femme de 50 ans est comme une balle de base-ball, 1 homme lui court après !
une femme de 60 ans est comme une balle de tennis, chaque homme la renvoie à l’autre !
une femme de 70 ans est comme une balle de golf, on l’envoie au trou !
 
Toujours les femmes…
Agée de 08 ans, vous l’emmenez au lit et lui racontez une histoire.
Agée de 18 ans, vous lui racontez une histoire et l’emmenez au lit.
Agée de 28 ans, pas besoin d’histoire pour l’emmener au lit.
Agée de 38 ans, elle vous raconte une histoire et vous emmène au lit.
Agée de 48 ans, elle vous raconte une histoire pour éviter d’aller au lit.
Agée de 58 ans, vous restez au lit pour éviter son histoire.
Agée de 68 ans, si vous l’emmenez au lit, ce sera toute une histoire !
Agée de 78 ans, quelle histoire ? Quel lit ? Qui êtes-vous ?

Vu 20592 fois par 4088 visiteurs

 La femme répudiée est un tableau peint en 1913 à Boussaâda par  Nacereddine Dinet. (1861-1929)

Dans une approche transversale, examinons cette image…

La nature ici est omniprésente. C’est une nature assez hostile.
En arrière-plan,  la présence de deux lignes obliques imaginaires qui fuient pour se rejoindre dans le lointain, placent cette femme et ses enfants en gros plan, bien en évidence…

Que nous dit cette photo ?

Ce qui frappe, à première vue, c’est le sens de l’attachement de cette mère avec ses deux enfants…elle sait depuis toujours qu’un être vivant à un besoin fondamental de sécurité qui commence par la nourriture, par un toit, mais aussi par le contact et la tendresse.

Elle vient de perdre ce qui est fondamental !
Elle connaît le pouvoir du regard et de l’attention à l’autre.
Cette souffrance dans la perte signale la portée de sa grande détresse.

La reliance est évidente entre cette petite famille déracinée et son écosystème cosmique :

les éléments naturels ! ( le Ciel, la Terre et la nature)

Comment apprendre à distinguer cette imagination symbolique dans son environnement sociologique ? Nous sentons alors toute l’impuissance de cette énergie vitale qui parcourt ces personnages. Une énergie profonde qui allie aussi bien l’assoupissement de ces enfants au désarroi de cette mère et à la distanciation de la cité à la fois détachée et reliée à l’arrière plan de ce tableau.
Si le vêtement est traditionnellement simple, la femme porte un bracelet, signe de son appartenance à une culture. Le sens esthétique dans les objets de la vie quotidienne est ancestral. Il est l’élément culturel et social de chaque individu.

Il reste à signaler cette originalité dans l’expression de l’artiste qui tente à sa manière de manifester sa sympathie à travers un symbole numérique qui nous échappe ! C’est le chiffre « cinq » ! (05)

– Il y a cinq mains apparentes sur ce tableau.
– Il y a cinq pieds.
– Il y a cinq yeux !

Le chiffre « trois » (03) est également présent dans cette interrogation muette que le peintre marque de son empreinte :

Trois personnes. (la mère et ses deux enfants)
Trois membres cachés. (main et pied de la mère plus l’oeil de la fille)
– Ces trois membres sont tous du côté DROIT ! (05 lettres)

 Remarque

une(03) + femme(05) = répudiée (08)
selon(05) + nos(03) = coutumes(08)
car(03) + Droit(05) =musulman(08)
est(03) + bafoué (05)= à bou-Saâda(08)

– Ce ne sont là, bien sûr que de simples supputations littéraires un peu fantaisistes…

Le regard perdu de cette mère désemparée est saisissant ! Il semble figé…
Le garçon a un regard vif et interrogateur !
Le seul œil de la fille semble s’apparenter à ce qui lui reste, c’est à dire sa maman ! Les postures sont celles de la soumission et de la résignation…
Les pieds sont nus ! C’est le dénuement total…

Dans un geste désespéré, la maman protège du froid, la tête de son petit garçon avec sa main droite recouverte de l’étoffe de son propre vêtement.
Elle sait dans son for intérieur aujourd’hui que l’avenir, n’appartiendra qu’aux mâles dominants !

Vu 19257 fois par 4374 visiteurs

Au fil des jours
septembre 2018
D L M M J V S
« Mar    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  
Articles récents
Slideshow
  • Własny zespoł weselny 23 février 2017
    Myślicie, że nadal jest taki duży popyt na usługi zespołów weselnych? W tej branży można się spokojnie utrzymać przez cały rok czy tylko sezonowo? Jakie jest Wasze zdanie? Znacie może jakiś zespół, który ciągle ma zlecenia?
Total Petition Signatures
  • Rebaptisation du centre culturel de Baraki au nom de Guettaf AbdAllah: 52