defiDinet | Coeur en émoi

Articles avec le tag ‘Dinet’

 La femme répudiée est un tableau peint en 1913 à Boussaâda par  Nacereddine Dinet. (1861-1929)

Dans une approche transversale, examinons cette image…

La nature ici est omniprésente. C’est une nature assez hostile.
En arrière-plan,  la présence de deux lignes obliques imaginaires qui fuient pour se rejoindre dans le lointain, placent cette femme et ses enfants en gros plan, bien en évidence…

Que nous dit cette photo ?

Ce qui frappe, à première vue, c’est le sens de l’attachement de cette mère avec ses deux enfants…elle sait depuis toujours qu’un être vivant à un besoin fondamental de sécurité qui commence par la nourriture, par un toit, mais aussi par le contact et la tendresse.

Elle vient de perdre ce qui est fondamental !
Elle connaît le pouvoir du regard et de l’attention à l’autre.
Cette souffrance dans la perte signale la portée de sa grande détresse.

La reliance est évidente entre cette petite famille déracinée et son écosystème cosmique :

les éléments naturels ! ( le Ciel, la Terre et la nature)

Comment apprendre à distinguer cette imagination symbolique dans son environnement sociologique ? Nous sentons alors toute l’impuissance de cette énergie vitale qui parcourt ces personnages. Une énergie profonde qui allie aussi bien l’assoupissement de ces enfants au désarroi de cette mère et à la distanciation de la cité à la fois détachée et reliée à l’arrière plan de ce tableau.
Si le vêtement est traditionnellement simple, la femme porte un bracelet, signe de son appartenance à une culture. Le sens esthétique dans les objets de la vie quotidienne est ancestral. Il est l’élément culturel et social de chaque individu.

Il reste à signaler cette originalité dans l’expression de l’artiste qui tente à sa manière de manifester sa sympathie à travers un symbole numérique qui nous échappe ! C’est le chiffre « cinq » ! (05)

– Il y a cinq mains apparentes sur ce tableau.
– Il y a cinq pieds.
– Il y a cinq yeux !

Le chiffre « trois » (03) est également présent dans cette interrogation muette que le peintre marque de son empreinte :

Trois personnes. (la mère et ses deux enfants)
Trois membres cachés. (main et pied de la mère plus l’oeil de la fille)
– Ces trois membres sont tous du côté DROIT ! (05 lettres)

 Remarque

une(03) + femme(05) = répudiée (08)
selon(05) + nos(03) = coutumes(08)
car(03) + Droit(05) =musulman(08)
est(03) + bafoué (05)= à bou-Saâda(08)

– Ce ne sont là, bien sûr que de simples supputations littéraires un peu fantaisistes…

Le regard perdu de cette mère désemparée est saisissant ! Il semble figé…
Le garçon a un regard vif et interrogateur !
Le seul œil de la fille semble s’apparenter à ce qui lui reste, c’est à dire sa maman ! Les postures sont celles de la soumission et de la résignation…
Les pieds sont nus ! C’est le dénuement total…

Dans un geste désespéré, la maman protège du froid, la tête de son petit garçon avec sa main droite recouverte de l’étoffe de son propre vêtement.
Elle sait dans son for intérieur aujourd’hui que l’avenir, n’appartiendra qu’aux mâles dominants !

Vu 18954 fois par 4297 visiteurs

Au fil des jours
août 2018
D L M M J V S
« Mar    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Articles récents
Slideshow
  • Własny zespoł weselny 23 février 2017
    Myślicie, że nadal jest taki duży popyt na usługi zespołów weselnych? W tej branży można się spokojnie utrzymać przez cały rok czy tylko sezonowo? Jakie jest Wasze zdanie? Znacie może jakiś zespół, który ciągle ma zlecenia?
Total Petition Signatures
  • Rebaptisation du centre culturel de Baraki au nom de Guettaf AbdAllah: 52